Princip actif

Une superbe B.D. en noir et blanc pour raconter le destin de Gavrilo Princip, un anarchiste serbe, l’homme qui assassina l’empereur François-Ferdinand de Habsbourg et sa femme Sophie à Sarajevo le 28 juin 1914, événement qui provoqua la première guerre mondiale. Un ouvrage hyper documenté, parsemé de citations d’hommes politiques de l’époque, des extraits des minutes du procès devant le tribunal de la ville le 23 octobre suivant, des dessins remarquables avec des découpages et des perspectives toujours différentes et, ultime point de vue tout d’intelligence en parallèle, tout aussi détaillée la vie de l’empereur haï. Des planches très soignées aussi sombres que désespérées pour souligner le sentiment d’éternels opprimés qui habitent ces jeunes gens idéalistes qui veulent se libérer du joug de l’occupant austro-hongrois d’autant plus motivés qu’ils ont vu leurs aînés vaincre l’empire ottoman et les armées turques obligées de s’enfuir. Le sacrifice du Prince Lazar et la bataille du Kosovo racontés par les vieux des villages ont nourri leurs enfances, ils ne rêvent que de les imiter pour inscrire leurs noms à jamais dans l’histoire de leur pays. Du complot minutieusement préparé à son exécution, de ses soucis de santé à ses rapports avec ses camarades de la Main Noire, organisation secrète très active dans les milieux nationalistes, et même ses premiers émois amoureux, tout est passé au crible pour essayer de comprendre l’itinéraire de «Gavrilo Princip, l’homme qui changea le siècle » pour reprendre le titre exact de cet ouvrage signé Henrik Rehr, publié chez Futuropolis. Ce livre de près de 250 pages nous plonge dans l’atmosphère fiévreuse de ces années et bien plus qu’une trajectoire individuelle s’impose comme une analyse géopolitique pertinente du moment. Pas de jugement a posteriori de cet acte qui eut des conséquences démesurées, juste un éclairage nuancé sur la situation explosive dans cette région du monde. «  L’Europe d’aujourd’hui est une poudrière, et ses dirigeants sont comme des hommes qui fument dans un arsenal… C’est dans les Balkans qu’une espèce de fou dérangé mettra le feu aux poudres. » déclarait de façon prémonitoire depuis longtemps le Chancelier Bismarck.. Disponible à la médiathèque de Rodez, un livre particulièrement réussi pour mieux comprendre les enjeux de l’interdépendance des peuples européens…       À méditer.

Publicités
Cet article, publié dans B.D., est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s