Tabarnak!

Une B.D. plus vraie que nature que l’auteur définit comme « une série de reportages sur ce que c’est d’être un Parisien qui arrive au Québec avec tout ce que ça peut comporter » et « un guide de survie en milieu nord-américain sauce poutine » telle pourrait se résumer au mieux « Wesh! Caribou » sous-titrée Chroniques d’un immigré dans le Grand Nord, parue aux éditions Rouquemoute il y a un peu plus d’un an et demi. Eldiablo, auteur touche-à-tout puisqu’il a déjà aussi bien travaillé pour des séries animées pour Canal Plus que participé à un groupe de graffeurs dans les années 80/90, réalisé des clips pour certains chanteurs que des courts métrages, a donc sauté le pas pour s’installer avec femme et enfants en 2015 dans cette province du Canada. Et c’est sur le mode de l’humour bon teint de celui qui ne se prend pas au sérieux mais avec beaucoup de détails solidement documentés qu’il nous prend à témoin de ses aventures. Des soucis avec son dentiste qui se comporte avant tout comme un businessman -car les soins dentaires ne sont bizarrement pas couverts du tout par la couverture maladie-, les cônes orange de la voirie dont il va faire une oeuvre d’art un « Urbanukshuk » à la façon d’un totem inuit en hommage à cette communauté… du plaisir qu’il prend aux hivers aux températures polaires et de son quotidien d’« accro à la blanche », la poudreuse, la sloche, lui le banlieusard qui s’est longtemps « rêvé en tenue de Musher dans les grandes étendues blanches par moins trente-cinq avec la neige qui fait scroutch scroucth sous tes pieds », une atmosphère et des paysages dont il ne se lasse jamais…. Dès la préface, le lecteur sait à quoi s’en tenir: ce sera non stop des clins d’œil ou des instantanés où la tendresse et la malice se mêlent pour faire de cet album « une déclaration d’amour à son pays d’adoption » aussi réjouissante que décalée et bienveillante avec force expressions imagées où l’on switche à loisir entre français pur jus et joual montréalais! Cette expérience autobiographique dont certaines planches ont été pré-publiées dans Fluide Glacial, le bien nommé pour l’occasion, s’avère un témoignage tout de sincérité et loin de toute caricature.  Aussi gourmand qu’une recette bien arrosée de sirop d’érable!

Cet article, publié dans B.D., est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s