#Me too

Si tout le monde a entendu parler de l’affaire Harvey Weinstein, producteur très en vue d’Hollywood dont le procès pour harcèlement et agressions sexuelles envers de nombreuses actrices ou starlettes se tient actuellement, si aujourd’hui c’est le milieu du sport de haut niveau et tout particulièrement la fédération française de patinage artistique qui est sous les projecteurs pour des faits similaires, après de récentes et semblables révélations touchant le monde littéraire ou celles encore d’Adèle Haenel, le milieu de la télévision ou du journalisme n’avait pas encore été cité… Sauf que là comme ailleurs, et tout particulièrement au sein de Fox News, chaîne américaine ultra conservatrice voire carrément réactionnaire d’informations en continu et dont Donald Trump se délecterait parait-il toute la journée, de telles méthodes de management sous la contrainte, la menace, ou l’intimidation avaient aussi cours. Ironie de l’histoire, Roger Ailes le tout-puissant patron de ce network sera contraint de démissionner en pleine Convention Républicaine de 2016, laquelle allait introniser candidat le président actuel. Et d’autant plus hallucinant que ce sinistre personnage, ancien conseiller occulte depuis de nombreuses années de plusieurs anciens locataires de la Maison Blanche de ce même bord politique, pensait ainsi atteindre son apogée avec cet énergumène sans scrupule dont il avait patiemment façonné l’image. Mais c’était sans compter sans deux courageuses présentatrices/animatrices vedettes Gretchen Carlson puis Megyn Kelly, lesquelles vont briser l’omerta et l’attaquer en justice en dénonçant de tels comportements dont elles avaient été victimes de sa part… Pressions de toutes parts, risques de ne plus retrouver l’antenne et d’être à jamais blacklistées, elles ne se laisseront pas faire, se battront avec détermination et peu à peu d’autres langues vont se délier et, in fine, la peur changera de camp… Terminées les minis jupes ultra-courtes obligatoires avec gros plans systématiques sur leurs jambes, remarques obscènes subies en permanence, et autre emprise psychologique… C’est dire si « Scandale » le film de Jay Roach résonne avec l’actualité. Réalisation très punchy digne d’un thriller haletant, scénario bien rythmé et dans les deux rôles principaux, Nicole Kidman et Charlize Theron impeccables d’ambition ou de cynisme, c’est selon, sont autant d’atouts pour que ce film connaisse le succès qu’il mérite. En parallèle on ne manquera pas de voir aussi « Diviser pour mieux régner: l’histoire de Roger Ailes » un documentaire d’Alexis Bloom actuellement diffusé sur Canal Plus, pour bien cerner les répercussions  d’un tel événement dans ce microcosme!

Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s