Bain de jouvence

Une proposition surprise de la part du centre Aquavallon de Rodez à quatre jeunes passionnés de musique, et voilà comment s’organise un rendez-vous pour le moins insolite, à savoir transformer de simples participants assidus ou occasionnels aux séances d’aquagym en groupies qui se déhanchent sur des enchaînements en live d’accords de guitare et de rythmes de batterie. Installés sur une petite scène face au bassin, derrière leurs micros, quelques projecteurs braqués sur eux pour bien les mettre en valeur, quatre adolescents, silhouette frêle et juvénile mais énergie toute de malice vont distiller pour surmotiver ces nageurs en goguette d’envolées très rock, des reprises de standards du genre pas avares de décibels. Des hits anglo-saxons d’évidence mais pas que, puisque notamment Noir Désir, les Wampas, Trust et même Jacques Dutronc avec une chanson de circonstances « La fille du père Noël » mais surtout Téléphone, étaient au répertoire. Pour donner le ton de cette soirée endiablée, affublées d’improbables tenues, y compris pour l’une d’entre elles d’une casquette à paillettes et d’une paire de bottines style country, les maîtres-nageuses se démultipliaient. Donner le tempo et la cadence, montrer les mouvements bien sûr mais bien davantage, n’hésitant pas à mouiller le maillot dans tous les sens du terme pour encourager ici les très nombreux participants qui ne déploieraient pas assez de tonus mais aussi sollicitant les spectateurs assis sur les gradins, pour que tous s’impliquent au maximum. Un mélange de karaoké participatif, de réveil musculaire ou de relaxation douce pour transformer le centre nautique en improbable zénith miniature. Le groupe Taxi, composé de Victor, Mathis, Sarah et Valentin tous anciens du collège Kervallon de Marcillac joue ensemble depuis 3/4 ans déjà, un peu partout dans notre département voire au-delà. On peut trouver dans les bacs leur tout premier album intitulé « Différences » dont ils jouèrent hier soir deux titres. Le culot de leur jeunesse mâtiné de complicité canaille conjugué à la fougue et au punch indéniables des animatrices ne pouvait que séduire la nombreuse assistance.                     Un bon moment qui en appelle d’autres.

Cet article, publié dans Divers, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s