Désolé …

Pour conclure sa 7éme édition, « Regards sur l’exil » avait programmé hier en fin d’après-midi au Club un documentaire de 2018 d’Elsa Putelat et Nicolas Dupuis intitulé « L’Europe au pied des murs », aussi instructif que précis sur les lois, règlements et autres pratiques qui ont actuellement cours dans nos pays par rapport au problème des migrations internationales. Où l’on apprend par exemple que le business de la sécurisation et de la construction de murs et de barrières en tous genres pour rendre quasi imperméable notre continent se chiffre en milliards d’€uros, nos impôts donc, « un pognon de dingues » comme aurait pu dire notre Président, en recrutement supplémentaire d’agents postés aux frontières extérieurs de celui-ci, ce qui permet de jolis bénéfices à ces sociétés spécialisées! Des kilomètres et des kilomètres de barbelés, de grillages, de miradors au besoin, pour transformer en forteresse imprenable nos pays, en renvoyant sur les plus fragiles, ceux qui sont en première ligne comme la Grèce ou l’Italie, les contraintes financières et juridiques. Demandeurs d’asile, réfugiés ou migrants économiques peu importe, les lobbys à l’oeuvre dans les couloirs des institutions à Bruxelles est sans relâche… aucun souci d’humanité ou de souci de l’étranger en galère, seules des considérations purement comptables sont de mises. Il faut entendre leurs discours péremptoires, mêlant absence totale de scrupules et cynisme assumé… Frontex, l’Agence Européenne de garde-frontières et de garde-côtes, espace Schengen, accords de Dublin autant de textes internationaux derrière lesquels s’abrite une logique technocratique sans faille absolument glaçante! 30 ans après la chute du mur de Berlin! En contrepoint, ce film donne la parole aux associations qui font leur maximum avec le peu de moyens dont elles disposent pour accompagner, soutenir et aider au quotidien ces personnes au parcours toujours extrêmement douloureux… En témoigne ainsi un jeune qui a fui son pays, le Pakistan, payant une fortune aux passeurs, pour un périple de déjà six années via l’Iran, la Turquie et la Grèce pour échouer à la frontière infranchissable Serbie-Hongrie… Quelques chiffres à garder en mémoire: plus de 4000 personnes disparues chaque année en Méditerranée, et bientôt plus de 40 000 kilomètres de murs concrets ou virtuels aux confins de l’Europe, soit la circonférence de notre planète!!! La projection était suivie d’un débat animé avec des représentants de la Cimade.

Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Désolé …

  1. Angelilie dit :

    J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s