Douce France …

Comme chaque année à l’automne finissant, se déroulent au mois de novembre, plusieurs rendez-vous d’échanges, de rencontres et de spectacles, diverses manifestations regroupées sous le titre « Regards sur l’exil », 7ème édition en 2019 , en partenariat avec la Cimade, Amnesty International et le Collectif de soutien aux Réfugiés de Rodez auquel tous les fonds récoltés sont versés pour soutenir son action. Hier, c’était une carte blanche offerte à deux humoristes, lesquels ont écrit un spectacle tout spécialement pour l’occasion intitulé « Ils migrent au Krill et vous envahissent ». Deux artistes qui partagent ironie, auto-dérision et répliques qui font mouche pour parler de cette problématique aussi récurrente que douloureuse. Comment notre pays qui se réclame toujours haut et fort « Patrie des Droits de l’Homme » se positionne face aux très nombreux réfugiés qui arrivent chaque jour sur notre sol, fuyant la répression politique ici, la discrimination religieuse, raciale ou sexuelle là, la misère économique ailleurs… Quel accueil proposer à la fois digne, respectueux et humain pour tous ces hommes, femmes et enfants, en situation de précarité ou de galère… Humour noir et volontiers décapant pour lui, plus réaliste mais pas moins incisif pour elle, le duo Tristan Lucas et Carla Bianchi rivalisent de bons mots et autres réflexions plus pertinentes les unes que les autres pour viser juste et interpeller le public qui pouffe autant qu’il rit jaune, car faire rire sur ce sujet éminemment grave et politique, n’est ni simple, ni évident. Du stand up en mode light pour la forme, mais remarquablement argumenté sur le fond, chiffres et statistiques incontestables à l’appui, pour, d’un ton complice, donner un souffle d’universalité à des cas très concrets de détresse humaine, prendre appui sur la compassion naturelle pour la sublimer en exigence de fraternité effective… tel est le programme. Un spectacle bien rythmé qui fait écho à l’actualité autant qu’il évoque des pages d’histoire récente comme la colonisation en Afrique ou l’abolition de la peine de mort . Le sketch du marketing proposé au sdf en mal de reconnaissance, tout en second degré, entre perversité du langage et mauvaise foi assumée, est vraiment un modèle du genre. Et la séquence finale sous forme de questionnaire participatif proposé au public venu nombreux pour tester ses qualités de citoyenneté restera un grand moment de fou rire partagé.                                                        Un discours tout d’intelligence et de sensibilité d’une militante, et un buffet gourmand solidaire dans l’antre de La Baleine, avaient ouvert cette soirée remarquable qui fera date.

Cet article, publié dans Humour, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s