Showbuzz

En sortant du spectacle proposé hier à La Baleine « Tanguy Pastureau n’est pas célèbre », vous n’ignorerez plus rien des turpitudes et autres extravagances, revers de notoriété ou passages à vide de tous ceux qui n’aiment rien moins que de se reconnaître derrière le mot people, et de s’étaler dans les magazines du genre… Des politiques comme la famille Kennedy, ou le dictateur nord-coréen à la coupe improbable Kim Jong-un, des sportifs dopés ou non, comme l’inénarrable cycliste Lance Armstrong, des stars de cinéma devenues méconnaissables telles Mickey Rourke ou des chanteuses tombées dans l’oubli telles Diam’s ou relookées -merci la chirurgie esthétique-, comme Karen Cheryl etc… et beaucoup, beaucoup d’autres dont il brandit de grands portraits tout en se moquant d’eux avec élégance et beaucoup d’esprit… Des qualités dont il ne se départira pas pendant toute la durée de son one-man-show où son humour caustique, subtil, noir au besoin voire même trash, fait mouche à tout coup. On se régale tant il tire à vue sur tout ce microcosme avec des réparties particulièrement délicieuses et superbement troussées. Ces textes bien écrits, façon jeu de massacre qui n’épargnent rien ni personne. Il se permet tout: dégainant autant sur des sujets sensibles comme les religions, le port du voile ou le racisme que sur d’autres plus consensuels comme la dictature de l’image ou la télé-réalité par exemple. Tous les « bouffis d’ego » en prennent pour leur grade, ce qui ne surprendra que ceux qui ne l’écoutent pas à la radio où on peut le retrouver chaque jour à midi. De temps à autre pour donner toujours plus de rythme à un spectacle particulièrement abouti, il fait participer le public à des quiz hilarants où chacun ne peut que s’esclaffer devant les propositions plus farfelues les unes que les autres -mais plausibles-. Un show donc pour vanter « les vertus de l’anonymat » face à la célébrité vaine  et qui résonne parfaitement avec sa définition très pertinente de l’humour, tenter de guérir « un corps social à l’agonie » sic. C’est malicieux à souhait, brillant d’intelligence et rebondissant sans cesse, on en redemande..! Du comique certifié France-Inter dont on ne se lasse pas, et qui explique, au moins pour partie, l’audience toujours croissante de cette station.                                                                                                                 Une soirée vraiment excellente pour conclure une dixième édition de Rire Onet très réussie, éclectique et populaire.

Cet article, publié dans Humour, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s