Faire face

En moyenne chaque année, dans notre pays, plus de 200 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de violences conjugales de la part de leurs petits amis, conjoints, ex, pacsés, ou compagnons, selon les chiffres officiels des autorités… Depuis janvier 2019, en date d’aujourd’hui, déjà 74 d’entre elles sont décédées sous les coups de ceux-ci, au point d’interpeller le gouvernement et obliger Marlène Shiappa, Secrétaire d’État à l’égalité et à la lutte contre les discriminations à réagir… Depuis 2000, chaque 25 novembre se déroule la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et donc pour accompagner cet événement les éditions « Des ronds dans l’O » ont publié une bande dessinée « De rose et de noir » signée Thibault Lambert sur ce sujet douloureusement actuel. C’est l’histoire de Manon, laquelle s’épanouit dans son job dans une crèche, vit avec une copine en colocation, et qui un jour se décide enfin à pousser la porte d’une psychothérapeute pour se confier sur son mal-être. Une rupture amoureuse toxique dont elle ne parvient pas à se remettre malgré le temps qui passe, un fantôme qui la hante et lui remémore sans cesse sa vie d’avant, quand elle subissait des coups de sa part… de plus en plus fréquents… C’est donc ce parcours au cœur de l’intime que l’on suit pas à pas, une reconstruction lente et progressive qui voit l’héroïne peu à peu reprendre pied, et retrouver confiance en elle… jusqu’à envisager possible une nouvelle relation affective… Se confronter à cette réalité difficile à admettre, vaincre sa peur, trouver le courage d’en parler, et, via une thérapie et l’appui de ses proches, refaire surface et avancer, une leçon de vie… Des vignettes aux traits volontairement en suspens pour évoquer en flash-back ce passé dont il faut s’extirper, et a contrario, plus affirmées, avec un coup de crayon beaucoup plus précis, celles qui décrivent ce travail sur soi, aussi indispensable que salvateur pour pouvoir tourner définitivement cette page et affronter l’avenir du mieux possible… C’est dire que ce livre est tout de justesse et de nuances pour parler avec délicatesse d’une libération et, in fine, d’une renaissance…                                      Un combat universel hélas plus que jamais d’actualité.

Cet article, publié dans B.D., est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Faire face

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s