Tirs de Coquettes

Elles sont trois, fofolles autant que malicieuses, déjantées autant que percutantes, physique enrobé ou longue silhouette élancée, robe fourreau rouge prés du corps, short sexy en cuir ou tenue léopard… mais surtout complices pour sortir l’artillerie lourde et tirer à vue sur tout ce qui bouge. Elles ce sont « Les Coquettes » invitées hier soir à la Baleine pour le dernier spectacle de cette saison 2019/2020, un trio improbable dont l’humour noir et caustique n’a d’égal que l’impertinence et le détachement feint pour chanter beaucoup mais parler aussi un peu de temps à autre des sujets qui dérangent. Grande blonde écervelée ou fatale, petite brune hargneuse « comme un teckel », auburn pulpeuse aux formes généreuses et langue bien pendue, c’est sans complexe qu’elles dégainent tous azimuts: excision ou djihadisme, pédophilie ou machisme ordinaire, suicide ou kamasutra… aucun tabou. Mieux même, elles se plaisent à en rajouter dans le franc-parler volontiers cru grâce aux délices de la « polysémie » ou la provocation ciblée, histoire de toujours bien titiller le public, lequel n’attend que ça. Tigresse ou cougar, frustrée compulsive ou James Bond girl aux abois, elles se jouent des clichés avec autodérision. La gouaille de Juliette privée de son Roméo, Marie à qui on donnerait le bon dieu sans confession ou Lola les lolos en bandoulière, elles rivalisent de mauvaise foi, d’ironie et de répliques frappadingues pour dérouler leur spectacle sans aucun temps mort, fruit d’une longue tournée de deux ans et de plusieurs centaines de représentations. Leurs imitations volontairement décalées de Céline Dion ou Whitney Houston par exemple sont autant de jalons de folie douce supplémentaires pour séduire une salle comble qui, c’est selon, s’étrangle de rire ou rugit de plaisir. Vierge effarouchée, catin assumée ou Sainte-Nitouche faussement naïve, leur répertoire balaye largement le spectre de la bienséance de salon ou des idées reçues pour mieux les faire exploser en vol. Un show girly ravageur qui regorge de peps et d’excentricité pour déboucher les oreilles et les neurones. Adeptes du politiquement correct et du consensus mou passez votre chemin. Par contre un spectacle idéal pour tous ceux qui aiment la fantaisie et le second degré, le glamour et la niaque…

Cet article, publié dans Humour, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Tirs de Coquettes

  1. NATHALIE LE BRAZIDEC dit :

    Sans oublier la justesse et la rythmique parfaite de leurs voix mêlées ! Un spectacle hilarant et profond !!!

  2. Maïlys dit :

    Super spectacle, bravo pour cet article !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s