Mode d’emploi

Comment parler théâtre de façon à la fois ludique et espiègle mais aussi intelligente et malicieuse, voilà l’équation complexe à laquelle Jean-Paul Alègre, auteur dramatique contemporain parmi les plus joués en France essaie de répondre dans certaines de ses pièces. « La ballade des planches » ou « Jeux de planches » invitent ainsi au fil de courtes saynètes le public à se plonger dans l’univers théâtral, ses imprévus, ses aléas comme ses bonheurs. « Le plaisir d’être sur le plateau »…« danser avec les mots ou rire avec les larmes » sont quelques-unes des réflexions qui donnent à cette comédie jubilatoire couleur et cachet. L’ouverture pétillante voit ainsi « le corps du texte » apostropher, se chamailler et défier « le mot de la fin », ou comment transformer une querelle sémantique en délicieuse joute oratoire où la fantaisie et l’humour se font écho. Rien ni personne n’échappe à ce maelström qui pilonne à vue, ici le metteur en scène capricieux et velléitaire lequel se pique de réécrire au besoin les dialogues face à des comédiens désorientés car il préfère caser un maximum de pub plus débiles les unes que les autres mais ô combien rémunératrices… Là une artiste désespérée, hagarde et en bigoudis, laquelle se voit déposséder de sa propre tentative de suicide car insuffisamment spectaculaire sic… Ailleurs un quiproquo linguistique entre deux personnages d’époque différente qui s’embrouillent joyeusement à la grande joie des spectateurs qui pouffent.. Quant au final c’est un modèle de folie douce qui voit débarquer d’une lointaine planète des aliens découvrant un « théâtre en ordre de marche » comme des archéologues du futur découvriraient une civilisation disparue dont ils peinent à croire l’existence!!! Ce spectacle fruit d’un an de travail de l’atelier adulte des Comédiens au Chariot se révèle d’un excellent niveau car tous les acteurs font preuve de beaucoup d’homogénéité, d’énergie et de complicité. Un nouveau rendez-vous est proposé à tous ceux qui veulent passer un très bon moment vendredi 7 juin prochain toujours à 20 heures 30 dans leur petit théâtre de poche de Bourran. Il faut en profiter.

Publicités
Cet article, publié dans Théâtre, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s