Féminins plurielles

Les portraits de 15 femmes incroyables, dans tous les domaines, sous toutes les latitudes, essentiellement contemporaines, voilà le sommaire de la bande dessinée de Pénélope Bagieu « Culottées » sous-titrée « Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent » publiée chez Gallimard dont le tome 2 est paru il y a peu. Certaines très célèbres comme Peggy Guggenheim, amoureuse de l’art moderne, et muse de nombreux artistes, dont le fabuleux musée à Venise qui porte son nom abrite une collection exceptionnelle d’œuvres et attire chaque année toujours davantage de visiteurs… ou Mae Jemison première femme afro-américaine à aller dans l’espace, et à apparaître en chair et en os dans un épisode de Star Trek, sa série culte quand elle était jeune… ou Hedy Lamarr, star autrichienne qui fit les beaux jours d’Hollywood certes, mais dont on découvre aussi les qualités scientifiques… Elle a révolutionné l’univers des télécommunications pendant la seconde guerre mondiale et, aujourd’hui encore, ses inventions ont permis de développer le GPS ou le wifi!!! (chaque année, dans les pays germanophones, le 9 novembre, date de son anniversaire, est célébrée en son honneur la fête des inventeurs). D’autres moins connues comme Phulan Devi en Inde surnommée « la reine des bandits » née dans une caste très défavorisée, violée et maltraitée dans son enfance qui plus tard sera élue au parlement pour porter haut et fort la parole de tous les exclus de son pays… Mais aussi Nellie Bly, pionnière du journalisme d’investigation, s’intéressant  à des sujets jusqu’alors ignorés et tabous – les asiles, les prisonniers, les femmes divorcées, les ouvriers d’usine exploités… – en s’impliquant de façon militante, et qui réussit l’exploit d’accomplir seule le tour du monde en 72 jours, ce qui lui valut les félicitations de Jules Verne lui-même… Un prestigieux prix à son nom est remis chaque année par le New York Press Club aux reporters les plus audacieux. Sans oublier Sonita rappeuse afghane, Temple Grandin autiste qui a bouleversé l’élevage du bétail aux U.S.A, Thérèse Clerc fondatrice de « La Maison des Babayagas » etc… Des biographies enlevées, un graphisme soigné, du rythme, de la couleur, tout concourt à faire de cet album une réussite absolue. On attend avec impatience la version animée prévue prochainement sur France 5 de ces femmes exceptionnelles à jamais au panthéon de notre mémoire.

Publicités
Cet article, publié dans B.D., est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s