Triple accroche

En ce temps là, musicien ne pouvait s’entendre qu’au masculin, la place laissée aux femmes étant au mieux complice, inspiratrice ou muse… surtout ne pas bousculer l’ordre patriarcal bien établi! C’est ainsi que Clara Wieck, grande pianiste reconnue, dut d’abord voire essentiellement s’effacer et se consacrer à interpréter les compositions signées de son mari Robert Schumann, et, aujourd’hui encore, il est bien rare que ses propres œuvres soient mises au premier plan. Grâce à Nathalie Le Brazidec et à ses élèves de la classe de musique de chambre du Conservatoire de l’Aveyron justice lui est enfin rendue à l’occasion du bicentenaire de sa naissance. « Clara mon amour » est un spectacle de haute volée, qui revient sur le parcours tout à fait remarquable de cette artiste injustement méconnue, une des rares compositrices de renom du XIXème siècle. Le récit très érudit qui sert de fil rouge fait autant la part belle à sa biographie qu’il ne se nourrit d’anecdotes malicieuses, de lectures de journaux personnels ou de lettres brûlantes de passions secrètes ou partagées sur la vie du couple mais aussi sur la relation intime nouée avec Johannes Brahms… Et pour mettre le public dans l’ambiance adéquate, on ne lésine ni sur le décor avec la petite table de travail éclairée à la bougie pour la correspondance écrite à la plume d’oie, ni sur une très riche iconographie projetée en fond de scène pour nous immerger au cœur de l’intelligentsia de l’époque, la littérature avec Victor Hugo ou Hans Christian Andersen par exemple, ou dans le domaine musical Berlioz, Chopin ou Listz, etc… Parfait dans les moindres détails… et écrin idéal pour savourer chaque morceau de ce récital qui souligne autant la virtuosité des uns que la dextérité des autres. Un large panorama entre intimisme délicat et souffle romantique pour illustrer « une des plus belles histoires d’amour de la musique », entre trois personnalités qui ont laissé un répertoire impressionnant.                                                                                                                 Ce spectacle aussi élaboré que maîtrisé mériterait d’être repris dans différentes antennes du département.

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Triple accroche

  1. NATHALIE LE BRAZIDEC dit :

    Je suis heureuse d’avoir pu rendre hommage à cette immense artiste , ravie de l’accueil si chaleureux du public et de l’investissement de tous mes élèves
    C’est la plus belle des récompenses !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s