Boîtes de Pandore

Nous sommes dans les Hauts-de-France, plus précisément à Boulogne sur Mer, où sa conserverie de poissons, la ressource emblématique locale, emploie un grand nombre de femmes sous la houlette d’un contremaître libidineux qui se veut régner en maître absolu. C’est là que débarque une ancienne Miss Pas-de-Calais revenue au pays après une rupture conjugale et qui s’installe chez sa mère, laquelle vit à l’année dans un mobil-home installé dans un camping un peu à l’écart de la ville. Très vite elle se lie d’amitié avec deux autres ouvrières lesquelles traversent aussi de mauvaises passes… L’une élève seule son fils tant bien que mal, l’autre avec un un mari chômeur peine chaque mois à payer le loyer ou remplir le frigo… les vies difficiles de personnes simples qui luttent pour s’en sortir au quotidien… En repoussant ce chef qui veut abuser d’elle, celui-ci est tué accidentellement… et voilà les trois copines avec un cadavre sur les bras dont il faut se débarrasser… sans oublier que dans le casier d’icelui, elles trouvent un sac rempli de billets, une fortune pour elles qui sont dans le besoin… Sauf que cet argent appartient à la mafia belge qui va tout entreprendre pour remettre la main dessus. S’ensuivra une succession d’événements plus insensés et délirants les uns que les autres, entre ce trio de pieds nickelés complètement dépassés, un inspecteur de police aussi séduisant que trouble, et des malfrats qui n’hésitent pas à utiliser les grands moyens pour récupérer leur magot… « Rebelles » film d’Allan Mauduit glisse alors du registre de la pure comédie gentiment loufoque sur fond social à un divertissement multi-facettes avec voyous à l’ancienne, cartoon rebondissant de gags en gags pour se terminer en apothéose avec une séquence sur musique de western façon grand guignol à la Tarantino… Comme les trois actrices principales Audrey Lamy, Cécile de France et Yolande Moreau s’en donnent à cœur joie sans se prendre au sérieux et rivalisent d’humour joyeusement foutraque, on passe un bon moment… Et puis autant profiter du Printemps du cinéma qui dure jusqu’à mardi inclus avec toutes les séances à 4 €uros.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Boîtes de Pandore

  1. NATHALIE LE BRAZIDEC dit :

    J’avais un doute …Je n’en ai plus !..

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s