Signes particuliers

La différence était à l’honneur hier soir à Rodez, ce qui expliquerait pour partie qu’hier La Baleine n’avait pas fait le plein. En effet, en parallèle, exactement à la même heure, se produisait sur la scène de l’Amphithéâtre, Grand Corps Malade, de son vrai nom Fabien Marsaud, lequel y faisait la promotion de son dernier album en date « Plan B ». Le rendez-vous proposé par la Cie Bajo el Mar « Break & sign » est in fine un melting pot aussi inédit que surprenant, « un projet chorégraphique qui croise plusieurs disciplines artistiques: la danse, la langue des signes et la culture hip-hop ». Ou comment des styles d’expression a priori aux antipodes les uns des autres pour autant ne manquent pas de nombreux points de convergence, en particulier un même souci d’une meilleure reconnaissance, une volonté commune de partager bien au-delà de leurs univers respectifs et obtenir ainsi davantage de visibilité. Repousser les limites de chacun pour aller vers l’autre, où les frontières, en particulier mentales n’ont plus de raison d’être, où les minorités auraient droit non seulement d’être acceptées mais surtout beaucoup mieux valorisées. En une heure, on navigue ainsi entre relations harmonieuses et défiance mutuelle, expression individuelle et réponse collective, où l’on se toise autant que l’on se cherche, où une battle symbolique sur la bande son de Rocky arbitrée au micro -les seules paroles de toute la soirée-, peut faire écho à une symbolique de selfie regroupant toute la troupe… La musique au synthétiseur à la fois répétitive et au tempo très saccadé, laquelle s’appuie sur des fréquences audibles par un public sourd, est aussi une composante de cette performance artistique d’une totale originalité. Des extraits d’un livre d’une poétesse camerounaise, Léonora Miano, qui célèbre l’Afrique, la fraternité indispensable entre les êtres ou l’importance des racines contribuent aussi à colorer ce spectacle d’une tonalité à nulle autre pareille… Pour autant, on sort de la salle plus dubitatif que convaincu, plus circonspect qu’enthousiaste. Si le message est évidemment louable, il reste trop souvent énigmatique…

Publicités
Cet article, publié dans Divers, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s