Voyage au bout de l’enfer

Le genre de livre que vous ne pouvez pas reposer avant de l’avoir lu en entier d’une seule traite, tant le sujet est poignant. « Guantánamo Kid, l’histoire vraie de Mohammed El-Gorani » est une bande dessinée parue chez Dargaud en début d’année. Jérôme Tubiana, journaliste et chercheur indépendant qui travaille aussi bien pour la presse française qu’étrangère a rencontré ce jeune homme en 2010 et a voulu en raconter le destin incroyable pour dénoncer l’horreur inacceptable… Membre de la tribu des Goranes, des nomades originaires du Tchad installés dans le désert du Sahara, ses grands-parents très pieux sont arrivés à Médine ville sainte d’Arabie Saoudite où il est né en 1987. Obligé très jeune de travailler comme vendeur de rues, il ne se satisfait pas de ses conditions de vie misérable et, sur les conseils d’un ami, se décide à 14 ans à partir à Karachi où il a de la famille pour étudier l’anglais et l’informatique dans l’espoir de s’offrir un meilleur avenir. Deux mois à peine après son arrivée, se produisent les attentats contre les tours jumelles du Word Trade Center le 11 septembre 2001. Au mauvais endroit, au mauvais moment, à la sortie de la mosquée, il sera arrêté par les services secrets pakistanais, lesquels le vendront aux Américains au prétexte qu’il appartiendrait à Al-Qaïda… Il sera transféré sur la base de Guantánamo où il passera huit années à subir interrogatoires épuisants, humiliations en tous genres, mauvais traitements insoutenables, violences sans fin et tortures plus abjectes les unes que les autres… Bien qu’il soit l’un des plus jeunes prisonniers, il fera preuve d’un courage à toute épreuve et n’hésitera pas à mener grèves de la faim et autres actions pour tenter d’obtenir des conditions de détention plus décentes, tant la situation de ce sinistre camp fait fi des Conventions de Genève… Il faudra l’obstination de l’organisation humanitaire britannique Reprieve qui attirera l’attention sur son cas et lui fournira un avocat pour qu’un juge fédéral de Washington reconnaisse enfin son innocence et qu’il soit libéré… Ce destin incroyable relaté sobrement et dans un graphisme épuré éclaire une abomination inadmissible qui perdure encore malgré toutes les promesses réitérées de Barack Obama… À la fin du volume, plusieurs annexes dont la position d’Amnesty International permettent d’appréhender les données géopolitiques qui font de Guantánamo une aberration… et où se trouvent aujourd’hui encore dans ce bagne inhumain 41 personnes toujours incarcérées sans aucun jugement ni inculpation… le côté obscur des Etats-Unis en dehors de toute légalité et normes internationales…  Une nouveauté de la médiathèque de Rodez à lire de toute urgence.

Publicités
Cet article, publié dans B.D., est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s