Volts-face

L’Islande, ses sagas littéraires médiévales peuplées d’elfes facétieux, ses paysages somptueux qui attirent chaque année de plus en plus de touristes, sa démocratie parmi les plus exemplaires avec son parlement le plus vieux au monde, son système social, l’énergie géothermique omniprésente, sa chanteuse Bjork et même son équipe de football et le clapping démonstratif de ses chaleureux supporters… voilà quelques images qui viennent tout de suite à l’esprit quand on parle de ce pays. Par contre sa production cinématographique est beaucoup moins connue aussi ne fallait-il pas rater l’occasion de voir « Woman at war » de Benedikt Erlingsson, film proposé par le Festival d’Espalion dans la foulée de sa sélection cannoise.  C’est une double vision, politique très engagée version écologique radicale d’une part, et métamorphose personnelle d’autre part, fruit d’un long cheminement intellectuel… L’héroïne entre deux âges se révèle côté pile une prof de musique et chef de chœurs très impliquée, côté face une militante intransigeante qui veut préserver par tous les moyens son pays d’une pollution annoncée… qui plus est doublée d’une jumelle prof de yoga, laquelle envisage de partir pour une retraite spirituelle dans un ashram… On suit ainsi avec beaucoup d’empathie son combat passionné, version David contre Goliath contre ce géant industriel qui génère des lignes à haute tension lesquelles défigurent la nature sauvage, et en parallèle un bouleversement imprévu dans sa vie privée… Images superbes et minérales, soupçon d’onirisme avec un orchestre version truculente qui rythme en mode Kusturica les tribulations de ce personnage protéiforme, ce long métrage transcendé par une actrice magnifique Halldora Geirharosdottir nous tient en haleine de de bout en bout et devient in fine une réflexion pertinente sur le changement climatique de notre planète que n’aurait pas désavouée Nicolas Hulot lui- même. À savourer de toute urgence.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s