En lettres d’oc

Rendez-vous en début d’après-midi à la M.J.C. pour le deuxième jour de l’Estivada 2018 avec le groupe « Peiraguda » lequel revendique haut et fort ses origines du Périgord noir, de Sarlat plus précisément, foie gras, truffes et bonne chère en prime … Une formation née il y a 40 ans déjà, en plein renouveau de « la nouvelle chanson occitane », en droite ligne de précurseurs comme Claude Marti ou Joan-Pau Verdier notamment. Quatre décennies à sillonner toute l’Occitanie, mais pas que, pour des concerts qui mêlent la douceur de ballades bien troussées toute de nostalgie intemporelle qui fleurent un certain art de vivre entre convivialité à partager et respect d’autrui . Et la prestation proposée aujourd’hui est de la même veine. On y parle nature et écologie, travail ancestral de la vigne face au développement touristique parfois trop envahissant dans les villages qui se meurent, où l’on rebaptise les noms de rues car l’école ou la gare ont disparu, la vieille pendule séculaire de grand-mère qu’il faut remonter avec infiniment de précaution, du bal annuel des ouvriers des usines alors en pleine activité, moment incontournable pour tous les jeunes garçons et filles de la région, où tout un chacun échangeait alors sourires béats, premiers émois ou plus si affinités… Des souvenirs tout de tact et de tendresse loin du c’était mieux avant de complaisance, au contraire des repères évidents pour marquer le temps qui passe, un constat sans regret, juste les meilleurs moments qu’on n’oublie pas… La chanson affectueuse en diable sur les « miladiu » et autres « douces ponctuations et non blasphèmes » que le public scandait en rythme résumait parfaitement la complicité entre les six interprètes et la salle pleine à craquer… Des applaudissements nourris saluaient un spectacle aussi savoureux que ouaté, tout de nuances, de poésie et d’intelligence.                                                                                   Plusieurs rappels et une standing ovation spontanée saluaient de la meilleure des manières ce récital particulièrement réussi.

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s