Maux d’amour

À la lecture de ce livre et de ses témoignages plus désespérants les uns que les autres, on ne peut que s’interroger toujours plus sur les dérives de plus en plus totalitaires dans lesquelles s’enfonce chaque jour davantage le régime des mollahs… prés de 40 ans après la chute du Shah… Un couple de journalistes est parti à la rencontre de la jeunesse en Iran avec un visa de tourisme, car la presse étrangère n’y est pas la bienvenue. Après avoir obtenu leur confiance, plusieurs d’entre eux, tous entre 20 et 30 ans, venant de différents milieux et d’un peu partout dans le pays, ont accepté de se confier sur leurs vies au quotidien et plus particulièrement sur leurs histoires d’amour quasi impossibles à vivre… tant ils sont soumis à la pression familiale d’une part, mais surtout au contrôle de la société patriarcale qui les brime via la tradition, le code civil et autres carcans juridiques ou religieux… Autant d’interviews, autant de chapitres, dans cet album « Love story à l’iranienne » écrit sous le pseudonyme de Jane Deuxart, essentiellement pour protéger leurs sources, avec dessins soignés et couleurs subtiles de Deloupy paru aux éditions Delcourt/Images. Un modèle du genre pour « continuer à donner une voix aux Iraniens », et surtout à la génération qui s’est révoltée en juin 2009 contre la réélection truquée du président sortant Ahmadinejah soutenu par la frange la plus conservatrice du pouvoir lequel ne voulait absolument pas d’un scrutin libre et démocratique! La répression contre ces manifestations pacifiques, le Mouvement vert, sera d’une extrême violence avec des victimes par centaines dont une jeune étudiante de 26 ans Neda tuée par balles, dont un de ses camarades évoque ici la mémoire, et des arrestations de milliers de personnes selon Amnesty International… Cette plongée dans l’intimité de ces couples empêchés de vivre librement leurs amours et leurs sexualités, en lieu et place de la clandestinité dans laquelle ils sont obligés de se réfugier, dresse un portrait terrifiant et douloureux d’un système corrompu qui prive sa jeunesse constamment sous surveillance policière de ses rêves d’avenir… Chaque rencontre, chaque histoire personnelle s’inscrit dans cette censure castratrice qui pèse tant sur la vie de chacun. Cet album qui a obtenu le prix France-Info 2017 de la B.D. d’actualité est d’une exceptionnelle richesse tant il résonne de justesse politique et sociale.                                      À lire au plus vite.

Publicités
Cet article, publié dans B.D., est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s