Confidanses

Un double plateau hier soir à la M.J.C. avec deux spectacles chorégraphiques intimistes aussi distincts que complémentaires d’une grosse vingtaine de minutes chacun, devant un public venu nombreux.                                                                                                                             En première partie « C’est tout » une création de la Compagnie Samuel Mathieu, un familier des lieux, un duo mixte de travail circassien aux sangles et de danse contemporaine. Lui tout en muscles et torse nu est suspendu par les poignets, il multiplie les figures les plus osées, elle au sol qui le provoque et le titille… avant de le rejoindre dans les airs pour d’autres évolutions aériennes où la séduction se fait plus féline, plus nuancée mais aussi plus directe. La sensualité des corps tourbillonnants, les moments de complicité qui se nourrissent de cette situation inédite, quasiment en apesanteur, trouvent ainsi à ne s’exprimer que mieux… Des figures entre acrobaties et poésie où la dimension physique n’en prend que plus d’importance… une relation de prime abord balbutiante, laquelle s’affirme progressivement avant de s’épanouir… mais à l’équilibre proportionnel à l’engagement, c’est à dire toujours fragile, où la légèreté le dispute à la puissance, un fil extrêmement ténu qu’il faut toujours renforcer…  Violence et tendresse du rapport amoureux…                                                                                                Deuxième partie totalement différente avec un ballet d’Andrew Skeels « Fleeting » un duo magnifique d’érotisme exacerbé et de plénitude harmonieuse avec deux artistes en état de grâce, c’est le cas de le dire, Noémie Ettlin et Victor Virnot, lesquels transcendent chaque geste, chaque mouvement en symphonie de douceur feutrée ou de passion dévorante… Divisée en plusieurs tableaux tantôt en solo, plus souvent en couple, on reste bouche bée du début à la fin, tant on tutoie le sublime. Les musiques essentiellement baroque italien du XVIIème siècle rajoutent une touche supplémentaire de délicatesse à ces moments de pure magie… Les deux interprètes aussi hypnotiques que solaires tutoient la perfection à chaque instant… le moindre pas, la plus infime des poses, où l’on s’effleure, s’enlace et se consume, tout n’est que fusion, osmose et volupté… Une merveille.

Publicités
Cet article, publié dans Divers, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s