DélIRANt

Un film terriblement désespérant sur la vie en Iran aujourd’hui, dont personne ne sort intact car sous le régime des mollahs, comme le dit un des personnages,« tu es soit oppresseur soit opprimé », où la corruption généralisée est la règle et l’intégrité l’exception… où cette obsession morale peut conduire autant à l’enfermement physique (la prison) que moral (passer outre ses valeurs pour essayer de s’en sortir) … C’est dire si le film de Mohammad Rasoulof appuie là où ça fait mal, dans tous les interstices de la compromission du quotidien- école, juge, médecin, policier, employé de banque… tous à des degrés divers écrasés par une machinerie implacable qui a érigé passe-droits et pots-de-vins en passage obligé dont il faut s’accommoder vaille que vaille… pour faire avec ou survivre … sans aucune certitude du lendemain… « Un homme intègre » c’est d’abord l’histoire d’un homme courageux qui élève dans une ferme des poissons d’eau douce, de sa femme, directrice du seul lycée de filles de la région et de leur jeune fils… une vie paisible à la campagne pour eux qui se sont échappés de Téhéran … Sauf que… Pour avoir préféré de payer des agios faramineux plutôt que de graisser la patte à toute la hiérarchie de la banque où il a son compte, et refusé de vendre sa propriété à une compagnie d’eau dirigée par le caïd local qui veut réaliser une juteuse opération financière, sa vie bascule du tout au tout, démêlés judiciaires à n’en plus finir, menaces sur lui et sa famille, destruction de ses biens… Tout devient chaque jour plus inextricable et kafkaïen, jusqu’à faire vaciller ses convictions et l’entraîner dans un labyrinthe dont nul ne voit d’issue… Un thriller social et politique où la collusion du pouvoir, de l’économie et du religieux enferme chaque individu toujours davantage, un cauchemar glauque autant que vénéneux qui vaut au réalisateur d’être interdit de passeport, condamné par un tribunal  et susceptible d’être envoyé à tout moment purger sa condamnation en détention…                    Ce film passionnant témoin de son époque est encore à l’affiche la semaine prochaine, il faut s’y précipiter de toute urgence.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s