Planches de Sapin

Un an en immersion complète au Palais de Élysée, de juillet 2013 à juillet 2014 avec un épilogue de quelques pages consacré aux attentats de janvier 2015 – Charlie Hebdo,et hyper casher- voilà quel était le projet de cette bande dessinée tout à fait inhabituelle. « Le château » sous-titré une année dans les coulisses de l’Elysée, paru chez Dargaud est un reportage version B.D de Mathieu Sapin et couleur de Clémence Sapin, lequel nous plonge au cœur de cette institution pilier de notre démocratie. Une galerie de portraits à la fois malicieux et espiègles sur tout le personnel qui s’y affaire, les luttes d’influence réelle ou supposée autour du pouvoir de conseillers en tous genres, des politiques plus ou moins ambitieux qui gravitent autour du président, une vision au plus prés du fonctionnement d’une énorme machinerie… Que ce soit sur la forme, l’intendance, les discours ou les voyages officiels, les cérémonies, ou les enjeux diplomatiques ou géostratégiques de la place de la France, tout est vu, analysé et croqué de l’intérieur avec gourmandise. Au fil des pages qui relatent les différents événements, du plus anecdotique le gala de Noël pour les enfants du personnel aux moments beaucoup plus solennels comme le Conseil des Ministres du mercredi, les débâcles électorales ou le remaniement du gouvernement, s’esquisse par petites touches un portait de François Hollande, de sa façon d’habiter ou non sa fonction, de ses failles, de ses doutes autant que de son humour bienveillant ou de sa complicité avec les journalistes qu’on lui a tant reprochée, etc… Fourmillant d’anecdotes ou de clins d’œil, l’auteur nous brosse avec une sympathie évidente pour son sujet, la vie mouvementée ou plus sereine de son célèbre et néanmoins « normal » occupant. Peu de scoops en fait, plutôt des coups de projecteur entre curiosité naïve et émotion réelle sur les à-cotés et les dessous de l’Histoire en train de se vivre. Autodérision de bon aloi, gimmick récurent, séquences bien découpées, coup de crayon incisif et bulles très documentées, cet album est autant un verbatim non exhaustif qu’un précieux témoignage inédit sur la vie quotidienne au plus près du pouvoir.                    Tous ceux que la marche du monde contemporain passionne ne manqueront pas de le lire.

Publicités
Cet article, publié dans B.D., est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s