Très préCaire

C’est une bande dessinée en plusieurs chapitres indépendants comme autant de flashs incisifs sur une capitale aux multiples facettes avec pour auteur Pino Creanza, dessinateur de presse pour différents journaux italiens, très attentif à l’actualité internationale, lequel s’est rendu très souvent sur le terrain. Un reportage qui s’étale sur une période de plusieurs années de 2008 à 2011 et rend compte autant des prémisses du printemps arabe et de l’enthousiasme qui a suivi la chute de Moubarak, que de l’ effervescence révolutionnaire de la place Tahrir ou de l’engagement des femmes pour obtenir leur émancipation dans une société très conservatrice avec une omniprésence de la religion, mais aussi de la place des minorités notamment des coptes chrétiens… un kaléidoscope d’images pour rendre palpables des situations très variées où les événements se succèdent et se bousculent très vite. De courtes histoires qui esquissent en pointillé toute la complexité d’un pays très important du point de vue géopolitique tant pour sa situation au cœur d’un Moyen-Orient toujours prompt à s’embraser qu’au sein du monde arabe. Le souci permanent d’appréhender à défaut de toujours comprendre les mutations profondes qui bouleversent ce pays donne à ces récits beaucoup de force et d’intelligence. Il s’en dégage une vision toute en nuances, laquelle met toujours en perspective histoire et traditions, combats collectifs et héroïsme individuel, regard extérieur et plongée intimiste pour immerger toujours davantage le lecteur au cœur de l’Histoire. Ce journal de bord nourri de tranches de vies, de témoignages ou d’anecdotes prend une dimension profondément humaine pour devenir au-delà d’un recueil d’impressions fugaces un carnet de voyage révélateur de situations politico-sociales explosives. « Cairo Blues » paru chez Rackam disponible à la médiathèque de Rodez, propose par petites touches avec des dessins particulièrement réussis dans des teintes sépia, une fresque épique et riche d’ informations comme un coup de projecteur indispensable pour comprendre l’Égypte actuelle via une ville tentaculaire, sa population éprise de liberté et une révolution inachevée…

Cet article, publié dans B.D., est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s