Ami, entends-tu …

Depuis 20 ans, on a connu les Motivés sur tous les fronts. D’abord au plan local à Toulouse en s’engageant au plan municipal pour peser sur la vie de la cité, ensuite au plan musical, via l’aventure que fut Zebda dont le passage lors de l’édition 2012 de l’Estivada avait drainé une foule considérable… Cette année, ils remontent sur scène, vitalité et fougues intactes pour leur nouveau récital lequel reprend les classiques des chants de lutte comme Bella Ciao, Hasta siempre Commandante, Bandiera rossa, Ay Carmela ou Le chant des partisans mais aussi de nouveaux hymnes flamboyants comme des textes de Myriam Makeba ou Léo Ferré lesquels, au lyrisme révolutionnaire, ajoutent des touches de poésie, d’espoir, de tendresse ou de fraternité… C’est aussi l’occasion de réentendre, non sans une certaine nostalgie, certains de leurs succès antérieurs qui trottent toujours au fond de notre mémoire… Pour tout dire on revisite en accéléré l’histoire politique et sociale trop inachevée de plus d’un siècle avec un vrai pincement au cœur, tant on mesure les obstacles, les difficultés, les doutes ou les occasions ratées… On est saisi d’un sentiment très ambivalent, celui de la nécessité de conjuguer encore au présent l’engagement indispensable au quotidien pour construire inlassablement d’autres possibles pour un avenir meilleur et du bilan en demi-teintes qui nous hante…« La liberté n’ a pas de prix mais elle se paye très cher » est un leitmotiv qui sous-tend chaque chanson, chaque mélodie, chaque référence offerte au public… Les frères Amokrane n’ont pas hésité pour enrichir leur spectacle à s’adjoindre d’autres artistes comme par exemple certains membres du Massilia Sound Systeme pour célébrer par exemple « l’aïoli » multiculturel de la cité phocéenne… Autant d’atouts pour réenchanter la solidarité proclamée avec les migrants ou les fondamentaux d’une société plus juste… Rien de tel pour, au creux d’une douce soirée d’été, reprendre à pleines voix ces refrains d’hier qui font écho aux combats d’aujourd’hui et de demain…« Il n’y a toujours pas d’arrangements parce que nous n’avons pas renoncé et que nous ne sommes pas les seuls » … un épilogue qui résonne longuement dans le cœur de chacun.                                    À consommer sans modération.

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s