Damned !

. Hier en fin d’après-midi on pouvait retrouver une nouvelle fois l’ensemble instrumental «  Les flûtes concertantes » à la Chapelle Saint-Joseph, la toute nouvelle salle de spectacle à Rodez au décor surprenant, classicisme des vitraux et structure contemporaine bien aménagée pour offrir d’excellentes conditions, en terme de lumières ou d’ acoustique notamment, pour les différents artistes qui s’y produisent. Des instrumentistes de tous âges, tous en chemises blanches, ne se prenant pas trop au sérieux, lesquels se font plaisir et le partagent volontiers avec les spectateurs. Au milieu de ceux-ci ou se relayant à la direction, les trois profs du Conservatoire de Musique de l’Aveyron, Ann Conoir, Stéphanie Serin et Fabienne Landès, en version Women in Black… Au programme, cette fois « De l’opéra aux comédies musicales », un répertoire varié qui mêle le lyrisme de Bizet aux tonalités de Mozart, jusqu’aux envolées patriotiques de Verdi via des clins d’œil à l’éclectisme du cinéma ou à des extraits devenus des standards de spectacles qui ont fait les beaux jours des plus grandes scènes… On se régalait d’autant plus qu’il n’y avait pas que les oreilles du public que l’on sollicitait. Tout au long du concert, on pouvait se délecter d’images, d’affiches ou de séquences mythiques, particulièrement bien choisies, diffusées sur un écran au dessus de l’orchestre… de quoi titiller avec bonheur nos plus beaux souvenirs. Avant chaque morceau, quelques mots de présentation, pédagogie intelligente et traits d’humour, juste comme il faut pour situer l’œuvre ou son contexte… Parmi les moments les plus agréables « Singing in the rain », icône d’Hollywood s’il en est, hommage, volontaire ou non, au quinquennat finissant de François Hollande, empreint de douce nostalgie mais relevé d’un soupçon de malice…     En ouverture, et en reprise finale, la chanson du toréador de Carmen enchantait l’assistance venue très nombreuse…                                                                                                     Un projet ambitieux, un résultat très convaincant. Preuve supplémentaire, s’il en fallait, que  ces flûtes, ce n’est pas du pipeau !!!

 

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s