Code barre

Dans la famille Léotard, il y eut Philippe, comédien et chanteur, son frère cadet François, homme politique, lequel fut notamment Ministre de la Culture d’abord puis bizarrement plus tard de la Défense mais aussi quelques générations plus tôt, Jules né et mort à Toulouse au XIXème siècle. Il fut l’inventeur du trapèze volant et le premier à tenter et réussir un saut périlleux en novembre 1859. On lui doit aussi une invention passée à la postérité celle du léotard auquel il a laissé son nom, le premier collant qui laisse le corps libre de ses mouvements tout en soulignant la musculature de celui qui le porte. Deux siècles plus tard il fait toujours partie de la panoplie des trapézistes de cirque mais plus encore habille les pratiquants masculins de gymnastique artistique… Un personnage haut en couleurs donc qui sert d’introduction et de fil rouge pour la bande dessinée « Le remarquable et stupéfiant Monsieur Léotard », un récit d’Eddie Campbell et Dan Best, images du premier nommé, publié aux éditions « Ça et là ». Une évocation décalée du monde du cirque à partir des aventures imaginaires et rocambolesques de son jeune neveu, lequel n’a eu pour seul héritage que les célèbres bacchantes de son oncle. Et c’est ainsi que l’on revisite des épisodes comme le siège de Paris en 1870 par l’armée prussienne et les premiers vols en ballons des frères Tissandier, l’établissement des règles de la boxe anglaise par le Marquis de Queensburry, la traversée des chutes du Niagara et les excentricités du funambule français Charles Blondin, l’exposition universelle de 1889, une tournée de la célèbre troupe de Buffalo Bill et même le naufrage du Titanic… Autant d’épisodes qui mettent le héros en pleine lumière mais surtout retracent toute une époque que les tons pastels du livre rendent à merveille.                                                                               En résumé « un roman riche en acrobaties et en prouesses illustratives » qui transpose au long cours une fiction pour nous immerger via l’itinéraire d’un artiste circassien dans différents univers, où l’Histoire est un élément essentiel.                                                         Une nouveauté de la médiathèque de Rodez à découvrir.

 

Cet article, publié dans B.D., est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s