Se mettre en quatre

tel-quel-1-750x400Un spectacle assez inclassable que celui proposé hier soir à la M.J.C. de Rodez par le Centre Chorégraphique de Tours sous la direction de Thomas Lebrun, lequel revenait pour la quatrième fois dans cette salle. « Tel quel! » c’est un mélange très éclectique tant dans les musiques support qui vont de fanfares échevelées version défilé militaire, à des variations jazzy plus douces et cotonneuses, mais surtout omniprésence d’un morceau originel de Cole Porter vieux de plus de 60 ans, ressorti de la naphtaline et devenu un standard international, dont Luis Mariano himself (sic) en fit une version en français! à savoir « C’est magnifique » dont l’air et les paroles sont aussi entêtants qu’ils atteignent désespérément un summum de vacuité. Voilà pour l’ambiance sonore dans laquelle vont évoluer quatre danseurs, deux hommes, deux femmes, lesquels jouent très naturellement cette création illuminée de couleurs pimpantes, du bleu, du jaune, du rouge, du rose, que l’on trouve sur leurs bonnets, chaussettes et sacs à dos assortis. Ils rivalisent de fraîcheur et de spontanéité pour multiplier des attitudes atypiques, des pas de danse farfelus voire carrément burlesques où l’important est d’abord la fluidité des déplacements, l’harmonie entre les corps et les gestuelles. Les quatre artistes, s’aventurent dans tous les registres du classique au résolument contemporain. Il y a du défi et de l’affrontement mais aussi de la fraternité et du réconfort, de la séduction ou de jalousie, du désir ou du rejet… Ce n’est pas comme trop souvent dans le domaine de la danse à qui tire au mieux la couverture à soi, là ce sont quatre interprètes complémentaires qui se font plaisir en jouant autant de leur différences physiques que de leur complicité pour un vrai travail collectif. Certaines séquences sont franchement réussies comme chantée au micro la parodie de cette ritournelle hors d’âge, d’autres plus en retrait, mais toutes s’articulent autour d’un même message d’acceptation de soi et des autres, le respect mutuel dans la diversité. Par les temps qui courent c’est déjà beaucoup.

Cet article, publié dans Divers, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s