La voix des airs

telechargementDire que la salle des fêtes d’Onet le Château est l’écrin adéquat pour un quelconque spectacle serait mentir. Vieillotte, inadaptée, à l’acoustique aléatoire, inconfortable au possible, gradins repliés pour accroître la jauge de public, les spectateurs se retrouvant entassés debout dans un espace totalement inadapté… C’était hélas le choix fait hier soir par La Baleine, laquelle avait préféré la carte de cette délocalisation saugrenue,-les recettes budgétaires étant le critère retenu en priorité plutôt que d’offrir un cadre accueillant à l’assistance-… Au programme un rendez-vous musical innovant qui ne manquait ni de punch ni de fantaisie. Une première partie un peu bizarre avec quelques chansons d’un artiste né en Suède mais ayant passé son enfance à Paris donc parlant un français parfait mais qui préfère l’anglais pour fredonner quelques ritournelles un peu vintage. Martin Stahl c’est un beau gosse visage d’ange qui revisite du folk song mélancolique soutenu par sa seule guitare avec une voix toute en modulation jusqu’à des variations très haut perchées pour des couleurs très contrastées plutôt évanescentes… Une première partie pas vraiment indispensable et incongrue pour tout dire, comparée au tourbillon incroyablement séduisant qui allait ensuite emporter tout sur son passage. « Boulevard des airs» c’est une bande de joyeux lurons qui développent de la musique festive et conviviale, enjouée et à l’énergie délicieusement contagieuse. Un groupe né à Tarbes il y a un peu plus de dix ans qui dynamite tous les genres, de la chanson française réaliste inscrite dans la tradition de textes bien troussés sur des mélodies envoûtantes, du latino langoureux ou des tonalités déchirantes de flamenco dans la langue originelle, des explosions rock toutes de rage et de ferveur, des accents pétillants qui débordent de rythme effréné,… un mix particulièrement réussi qui fait merveille. Les voix bien posées des chanteurs sans cesse vibrionnants et insatiables tels des lutins quasi en lévitation, respirent la poésie envoûtante ou l’amour à partager, la fraternité chaleureuse et l’engagement citoyen, et les compositions musicales qui les accompagnent avec une large place à des cuivres pétillants contribuent à installer une atmosphère très cool attitude avec un public très réceptif, lequel ne demande qu’à vibrer, à suivre le tempo ou à s’impliquer de la voix ou du geste dès qu’on le sollicite… Un concert aussi harmonieux que stimulant où la décontraction des uns fait écho au plaisir des autres qui s’achèvera par un final électrique dans tous les sens du terme. Une formation de 9 membres très complémentaires qui conjuguent spontanéité, générosité et intelligence pour réenchanter les cœurs et les âmes. À savourer sans modération.

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s