Coup de tonnerre

telechargement-1Sang contaminé, hormone de croissance, distilbène, dépakine, etc… pour ne citer que quelques-uns des exemples les plus récents des scandales relatifs à la santé de la population dans notre pays, lesquels ont fait des victimes par milliers, se sont soldés souvent par des explications embarrassées des autorités politiques compétentes et ont dévoilé a contrario le vrai visage de l’industrie pharmaceutique pour qui le profit financier demeure le seul critère, la santé des malades étant totalement absente de toute considération. «La fille de Brest» d’ Emmanuelle Bercot est l’adaptation du livre du Docteur Irène Frachon pneumologue au C.H.U. de la ville qui, la première, soupçonna que le médiator, médicament à l’origine prescrit contre le diabète, puis dévoyé ensuite trop souvent comme coupe faim pour faire maigrir, provoquait nombre de morts suspectes par valvulopathies cardiaques. On la suit ainsi pas à pas dans son combat très inégal contre le laboratoire Servier. Pour la soutenir dans sa lutte de longue haleine, une poignée de collègues qu’elle a sensibilisée à l’affaire, un chercheur subjugué par son énergie, une jeune étudiante en pharmacie qui en fera son mémoire de fin de cycle, un fonctionnaire haut placé à la caisse primaire d’assurance maladie, une journaliste parisienne ou un éditeur indépendant … tous prennent des risques incroyables pour faire la démonstration inéluctable de la dangerosité de la molécule incriminée face à une multitude d’interlocuteurs qui ne veulent pas bouger d’un iota: agence de sécurité sanitaire plus que rétive à l’idée de se priver des subsides de tels mécènes pharmaceutiques, avocats voyous grassement rémunérés par ceux-ci pour multiplier atermoiements et procédures… D’un coté, l’énergie, le courage, l’abnégation et l’éthique, de l’autre, l’absence de scrupules, la cupidité, les manœuvres dilatoires et le mépris…. On pourra toujours dire que ce long métrage épouse par trop un seul point de vue, que les responsabilités sont plus nombreuses, que l’héroïne principale est trop idéalisée… Il n’en demeure pas moins que cette «enquête médico-policière» solidement étayée est tournée avec beaucoup de rythme et d’efficacité. Si on pense bien sûr aux chefs d’œuvres politiques de Costa Gavras par exemple, ou à l’emblématique histoire d’Érin Brokowich relatée par Steven Soderberg, c’est aussi un éclairage puissant et bienvenu sur les lanceurs d’alerte, ces témoins essentiels qui dénoncent sans relâche les manquements et les failles des sociétés démocratiques tels Edward Snowden, Bradley Manning, Julian Assange, Hervé Falciani, Antoine Deltour, Denis Robert et autres… Dans le rôle principal Sidse Babett Knudsen fait merveille entre opiniâtreté obsessionnelle, chaleur humaine ou bienveillance fantasque.     Un film à ne pas manquer.

 

Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s