Samizdat

563196Au plus profond de la Sibérie, dans les environs de Krasnoïarsk se trouve la réserve naturelle de Stolby, célèbre pour ses pans rocheux aux formes bizarres, paradis pour alpinistes aguerris. C’est là que se déroule l’intrigue du film d’Alexander Kusnetsov présenté jeudi en fin d’après-midi par la médiathèque de Rodez dans le cadre de la 17ème édition du mois du documentaire. Hiver rigoureux, neige abondante. Là-bas, dans la grande ville proche, des manifestations sous la surveillance de policiers menaçants et la présence ambiguë de représentants de l’église orthodoxe, ici, au cœur de la taïga, dans une isba traditionnelle, se retrouve une bande d’amis venus goûter aux plaisirs de la convivialité, de repas partagés ensemble, bien arrosés de vodka et ivres de liberté. Ce sentiment inhabituel flotte dans l’atmosphère et galvanise les différents protagonistes, improbable et particulièrement suspect voire subversif même, car, tout au long du récit, plane l’ombre inquiétante de Poutine, omniprésent dans les conversions échangées entre eux, lesquels évoquent régulièrement autant les guerres du Caucase ou de Tchétchénie, la corruption endémique qui ronge toute la société russe sous son pouvoir absolu, que le plaisir ressenti à chaque nouvelle ascension. «Territoire de la liberté» c’est ce contraste entre la nature sauvage préservée, l’intime complicité de ces gens simples passionnés d’escalade et l’environnement politique et social délétère de leur pays décrit en filigrane comme arbitraire et en complète déliquescence. Depuis des décennies, bizarrement, sur ces rochers ont été tracées à la peinture blanche, bien en évidence, les lettres du mot « sloboda », liberté en russe, lesquelles tendent cependant à disparaître peu à peu au fil du temps… jusqu’à cette nuit noire où, à la lueur de leurs lampes frontales, une expédition entre copains leur rendra visibilité et rayonnement. Images soignées presque naturalistes, ambiance nocturne propice aux confidences et longs travellings dans la pénombre pour accompagner ces gens qui conjuguent passion sportive et engagements citoyens, voila résumée la trame de ce moyen métrage qui porte un regard bien différent sur l’envers de ce régime.                                                                                                                       Un témoignage précieux sur la Russie actuelle.

 

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s