Magie rouge et noire

telechargementEntre fantastique et surréalisme, improbable et décalé, une atmosphère vénéneuse et inquiétante, voila résumé l’étrange environnement d’un décor minimaliste: une table recouverte d’une nappe noire et trois chaises de velours écarlate qui ne cesseront de virevolter. C’est là que s’y trouve accoudée la maîtresse de maison laquelle semble un sosie baroque de Morticia échappé du manoir de la famille Adams, aussi intimidante que bizarre, lèvres d’un rouge carnassier, elle attend/espère d’hypothétiques visites tenant dans ses mains un immense ballon de baudruche qui flotte de façon incongrue. Débarqueront de manière impromptue divers personnages tout aussi étranges, lesquels non seulement se fondent remarquablement dans cet univers mi-morbide, mi-glauque, mais surtout y ajoutent leurs touches personnelles comme un puzzle où chaque pièce trouve sa place. Et c’est parti pour un délire déjanté de performances individuelles ou collectives toutes plus surprenantes les unes que les autres. Manipulation incroyable avec balles, pichet d’eau et gobelet, éclats de voix en tous genres ou sourdes menaces, derrière le trash et un voile de violence, on est au bord d’un gouffre, on en tutoie les confins voire s’y aventure au-delà … On sent/sait que tout peut arriver, l’improbable comme le plus banal, que rien n’est impossible mais toujours incertain, l’ambiguïté absolue comme seules limites sur lesquelles tous rebondissent avec brio et audace. Parmi les moments les plus fous on retiendra l’exceptionnel numéro au trapèze d’une jeune femme qui enchaîne les figures les plus incroyables avec une extrême fluidité dans un silence absolu, nappée d’une lumière si tamisée qu’elle en devient presque irréelle, absolument vertigineux de souplesse tant il défie les lois de la pesanteur. Ses compères ne sont pas en reste, et plus «Oktobre» par la compagnie du même nom, créée par des anciens de l’école de Cirque du Lido de Toulouse, avance, plus se mêlent fantaisie farfelue et malaise diffus, – on pense notamment à la séquence sur l’art et la manière de trucider son prochain-, une ambiance relevée d’humour noir tout à fait surprenante pour ce spectacle aussi inclassable et loufoque qu’absolument fascinant. Les spectateurs venus nombreux à la M.J.C. de Rodez remerciaient par leurs applaudissement nourris et une standing ovation méritée ces artistes extrêmement talentueux et prometteurs.

Publicités
Cet article, publié dans Cirque, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s