Légende Eire

téléchargement (2)La salle de l’Amphithéâtre de Rodez avait fait le plein hier soir pour accueillir le spectacle en tournée « Irish Celtic Generations », un condensé de danses et de musique irlandaises absolument magnifiques de rythme, de virtuosité et de panache. Cinq musiciens en live qui s’en donnent à cœur joie pour faire tournoyer une troupe d’une vingtaine de danseurs, lesquels multiplient les chorégraphies toutes d’énergie et de punch avec force claquettes et inspirations. Ces mouvements exécutés à la perfection avec des costumes chatoyants et dans un décor de pub plus vrai que nature, qui sent bon la lande, la Guinness ou le whisky, mériteraient déjà des applaudissements nourris mais ce qui rend ce show beaucoup plus intéressant, c’est le scénario qui sert de fil conducteur à ces morceaux de bravoure. On revisite ainsi tout un pan de l’intimité d’un peuple entre authenticité et traditions, vie quotidienne et Histoire. De l’atmosphère des chantiers navals de Belfast à l’odyssée du Titanic où planent à jamais les ombres mythiques de Kate Winslet et Leonardo Di Caprio, ou la vente en 2015 du dernier menu servi lors de la tragédie, sur papier jauni, pour la coquette somme de 88 000 dollars, à l’immigration massive aux États-Unis suite à la terrible famine du milieu du XIXème siècle et l’arrivée à Ellis Island porte d’accueil ou non de milliers de réfugiés, via la construction de l’Empire State Building de New-York, de la pêche au saumon dans des paysages grandioses dignes des plus belles cartes postales…autant de clins d’œil pour raconter au-delà de simples anecdotes l’Histoire des 150 dernières années de ce pays qui fait toujours rêver : l’Irlande vibrante de passions et de souvenirs, un pays où se retrouver le soir au pub du village ou du quartier pour bavarder, jouer ou chanter ensemble fait partie intrinsèque de la vie de tous les jours….Si d’aucuns pourront trouver que ce n’est que clichés et lieux communs, l’immense majorité du public s’est volontiers laissé séduire et emporter dans ce tourbillon de bonne humeur, de convivialité et de chaleur humaine autour d’une saga, celle de la famille Flynn, du vieux Paddy -of course- à son fils Diarmuid et sa parentèle …Une comédie musicale généreuse et haute en couleurs, aussi enlevée que virevoltante où palpite l’âme d’un pays avec, à quelques jours prés, la bénédiction de Saint-Patrick lui-même. Une soirée très réussie.

 

 

Cet article, publié dans Divers, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s