À tort ou à raison

téléchargementUne histoire entre désir et impuissance, culpabilité et frustration, appétit de vivre et déprime dévorante, hasard et nécessité, le tout saupoudré de citations ou réflexions de Kant, Kierkegaard ou Jean Paul Sartre, c’est dire si le dernier film de Woody Allen se révèle très ambitieux. En apparence une  banale bluette qui voit un prof de philo nouvellement nommé dans une petite fac de province essayer de noyer son mal être dans de longues rasades de scotch et des cours aussi abstraits que fumeux sur  la responsabilité individuelle, le choix, la  morale etc … Autour de lui gravitent deux femmes de son entourage: une de ses étudiantes, pétillante, malicieuse et délurée, laquelle suscite d’abord son intérêt pour son esprit vif et son sens de la repartie, et, en parallèle, une de ses collègues, femme  mure et mal mariée, laquelle recherche avant tout à multiplier les conquêtes pour tromper une vie conjugale qui se délite chaque jour davantage. Deux images féminines contrastées et complémentaires, plaisir intellectuel et sensualité retrouvée, celle très jeune pas encore installée dans la vie, curieuse de tout, et sa rivale, plus lucide et sans illusion qui ne se satisfait plus d’un destin trop tracé qu’elle voudrait réenchanter. Lui dépressif notoire et bedonnant se retrouve embarqué dans ce tourbillon d’imprévus et de sensations nouvelles, redécouvre de nouvelles raisons de vivre et va s’y perdre. «  L’homme irrationnel » c’est encore et toujours une variation sur l’amour et les femmes, mais là c’est en version noire et plus désespérée, désabusée autant que crépusculaire, avec un héros masculin plus ambigu que jamais. Objet de tous les regards au début, il déclinera bien vite  jusqu’à dériver dans des projets sans issue. La love affair moderne et branchée se transforme progressivement en tragédie existentielle par engrenage fatal. Emma Stone radieuse et solaire et Joaquim Phoenix tout en charisme ténébreux incarnent magnifiquement ce couple ballotté par le destin.                                     Un film brillantissime !

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s