Dans le rétro

téléchargement (1)La Talvera, un groupe tarnais qu’il n’est nul besoin de présenter puisque son nom résonne depuis plus de 20 ans. Une discographie impressionnante d’une quinzaine d’albums, des concerts en veux-tu en voilà, des musiciens aguerris et complices, de l’histoire ancienne donc pour cette formation qui était invitée en deuxième partie de soirée hier sur la grande scène de l’Estivada. Instruments classiques comme la bodega ou l’accordéon, clarinette ou violon pour donner plus de punch et de swing, c’est une prestation impeccable qui est offerte. Du sans surprise et du cousu main mais qui devient vite quelque peu rengaine et soporifique. Les compositions essentiellement traditionnelles, du folklore pour ethnologue en goguette, lisses et passe-partout se succèdent, même tonalité aseptisée, même rythmique vieillotte, de l’occitan de carte postale qui sent la naphtaline. Du terroir buriné et normé – branlou, bourrées et autres farandoles-, on se s’évade qu’à de rares moments pour des accents d’une mazurka brésilienne qui ouvre sur d’autres horizons. Le public nombreux semblait visiblement en phase avec ce style suranné qui fleure bon l’esprit des seventies et le revival de la musique occitane de l’époque. La chanteuse à l’humeur égale utilise l’espace de la grande scène pour proposer à l’occasion quelques pas de danse bien vite relayés par les spectateurs tous contents de se dégourdir les jambes. Un  spectacle qui tient du témoignage avec sa dimension  historique émotionnelle ou de la mémoire commémorative mais un peu trop en décalage avec son temps. Un peu comme un vieux film en noir et blanc symbole d’une époque révolue face aux nouvelles images qui envahissent les écrans. De la nostalgie résistante éminemment sympathique et un tantinet un peu mythique mais dont l’avenir semble assez improbable dû  à son côté un peu trop fossilisé. À moins que Daniel Loddo, son leader ne nous surprenne encore par des détours imprévus, lesquels viendraient relancer une mécanique certes très bien huilée mais qui affiche tellement de kilomètres au compteur.

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s