Tenir bon

téléchargement (1)Il est brisé, cassé, dépressif, revenu de tout et au bout du rouleau. Ancien syndicaliste redouté, son combat pour sauver son entreprise n’a pas suffi, il a été viré, son nom porté sur une liste noire et a subi des années de galère. Il vient de retrouver un petit boulot momentané de vigile dans un centre commercial. Il passe ses nuits seul à errer dans les allées désertes, faire des rondes de nuit sur les parkings jusqu’au petit matin blême. Sa vie n’est plus qu’une succession de moments de solitude qu’il tente de combler avec force whiskys et cigarettes. Autour de lui des ombres, ses anciens copains de lutte, sa sœur dont le mariage bat de l’aile, les jeunes du quartier qui trompent leur oisiveté en multipliant les combines douteuses. Les séquences s’enchaînent: pénombre, obscurité, noirceur, un désespoir insidieux qui ronge le héros principal incarné par Olivier Gourmet tout de sobriété, visage toujours mangé par une barbe négligée et blouson anonyme siglé sécurité. Le film de Pierre Jolivet «Jamais de la vie» c’est l’envers du décor, les laissés pour compte de la société de consommation du toujours  plus… les exclus, les précaires, les sans-papiers obligés de taire leur identité réelle, tous ces anonymes qui survivent plus qu’ils ne vivent. C’est dire si quand on sort, on a le cœur qui saigne, du bleu à l’âme et un mal de tête envahissant, devant ce constat tout de nausée  et de souffrance. Même l’employé de pôle emploi qui dissimule son mal être semble d’une extrême fragilité… Que des personnages cabossés par la vie et qui n’espèrent plus guère, du spleen existentiel proche du vide absolu ou de l’ultra noir cher à Pierre Soulages… Le mauvais coup en  préparation qui tournera mal rajoute son surcroît de poisseux et de cafardeux et rend d’autant plus valeureux le sursaut du héros en retrait qui n’en peut mais !                       Un ultime combat qui laisse un goût très amer dans la bouche pour ce long métrage aussi dense que dérangeant.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s