Portes ouvertes

téléchargement (2)Nouvelle soirée à la Baleine hier soir avec la Compagnie de la région toulousaine  « Les Couleurs de la Comédie », laquelle porte bien son  nom, avec une pièce de Marc Camoletti, un auteur surtout connu pour ses vaudevilles. « La bonne adresse » relève certes de cette catégorie dans le sens où les situations de chassés-croisés et autres malentendus sont la trame de l’histoire mais pas que. D’abord on sort du registre de boulevard à tout va, cocufiage sans intérêt,  portes qui claquent et répliques éculées pour vagabonder davantage dans la rubrique du « Bon coin ». En effet, le même jour paraissent dans le journal local quatre petites annonces qui toutes donnent rendez-vous dans un seul et même lieu, à savoir le grand salon d’un appartement plutôt kitsch. C’est là que cohabitent tant  bien que mal quatre femmes entre deux âges : la propriétaire ancienne vedette de music-hall version strass et plumes, sa domestique dévorée de solitude mais le verbe haut , et deux locataires qui se piquent d’avoir l’âme artiste, l’une pour donner des leçons de piano, l’autre rêvant de peinture digne de Raphaël. C’est ainsi que débarqueront successivement quatre postulants alléchés par les offres proposées, de l’éphèbe tout en muscles au séxa costard cravate un peu replet via le timide mal dans sa peau ou le vieux célibataire en goguette… Confusion des personnages, dialogues à double sens… on connait la formule sans surprise mais comme la mise en scène est efficace et rythmée et que les comédiens ne ménagent pas leurs effets, tout fonctionne. On se prend à sourire, à pouffer parfois, car le texte enchaîne quiproquos et équivoques pour rebondir en cascades. On aura ainsi droit à un étonnant défilé impromptu de caleçons masculins impressionnants, en particulier celui découpé dans le maillot à pois du meilleur grimpeur du Tour de France ! et in fine de magnifiques kimonos de satin… D’un texte aussi suranné que léger, la troupe a su tirer le meilleur possible: le jouer volubile et décalé, sans prétention et à la bonne franquette pour le plus grand plaisir du public venu lui aussi en nombre  au rendez-vous et qui  la remerciait par des applaudissements nourris et mérités.

 

Publicités
Cet article, publié dans Théâtre, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Portes ouvertes

  1. Huet Michèle dit :

    Les comédiens et moi même avons beaucoup apprécié votre commentaire sur notre pièce.
    Nous y avons été très sensibles et vous remercions pour cette analyse très enrichissante.
    Nous sommes très heureux d’avoir remporté le prix du public et du jury avec en récompense ce magnifique Brigadier
    Bien cordialement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s