Musiciens sans frontières

téléchargementSpectacle musical en deux parties dimanche en fin d’après-midi dans le cadre insolite de la Menuiserie. Pour débuter, un fond d’écran avec une photo de panneau multidirectionnel écrit en différents caractères,«Les lieurs de sons », trois instrumentistes, clarinette, guitare et accordéons diatoniques, lesquels proposent un répertoire de mélodies qui invitent au voyage, des ballades d’Europe de l’Est essentiellement, mais avec une incursion vers un classique yiddish ou des tangos argentins notamment, le tout illustré par des images qui hésitent entre images d’Épinal ou cartes postales pour touristes pressés, type basilique de Basile le bienheureux ou  matriochkas, églises orthodoxes et fleuve Amour gelé, Mur des Lamentations ou pistes de danse  de Buenos Aires… C’est un concert plein d’entrain essentiellement instrumental  et c’est très bien ainsi car les quelques phrases prononcées entre les différents morceaux tombent souvent à plat, idem pour « Amsterdam » de Jacques Brel dont la version laisse pour le moins perplexe.                                                                                                                               Place ensuite à «Elles trio», pour des polyphonies vocales qui entraînent le public pour un périple au long cours parmi des chansons traditionnelles du pourtour méditerranéen, chants de lutte paysanne ou ouvrière mais aussi romances d’amour transi ou convenu, berceuse toute de tendresse voire hymne au travail d’Afrique du Sud…  Ce trio féminin explique être tombée en amour avec ce patrimoine musical et s’être beaucoup inspiré d’un autre trio,  breton celui-là Izvan, un groupe qui a sorti son premier C.D. il y a un peu plus d’un an, lequel explore essentiellement ces musiques des Balkans. On sent autant de trac que de détermination chez chacune des interprètes, leur prestation a capella est toute de simplicité et sans prétention. Certes, elles ne sont pas au niveau du  groupe « Évasion », le top dans le genre, bientôt 20 ans de présence sur différentes scènes -dont plusieurs passages à Rodez- ,de l’énergie à revendre, esprit frondeur et citoyenneté en bandoulière, mais leur complicité, leur fraîcheur et leur spontanéité font plaisir à entendre.                       Un double concert de groupes locaux qui a fait salle comble.

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s