Ouvre-boîtes

téléchargement (1)Vendredi, pour ce nouveau rendez-vous de la saison, décliné en deux sessions, une l’après-midi pour les scolaires, une en soirée tout public, les Espaces Culturels Villefranchois avaient choisi Muzik Box, un spectacle hybride proposé par la Compagnie Rouge à Rêves,  une synthèse de théâtre, de chorégraphie et de pantomime. Sur scène, deux minuscules boites à musique décorées de damiers fuyants dans lesquelles sont enfermés deux automates. Prisonniers, ils se heurtent sans cesse aux parois et leur gestuelle synchronisée ou pas devient de plus en plus saccadée et hésitante, sur des musiques qui évoquent le cinéma muet à l’apogée du burlesque. Peu à peu cette mécanique bien huilée s’emballe, se dérègle, se précipite jusqu’à éjecter de leurs cages dorées ces pantins désarticulés. Et, divine surprise, ceux-ci découvriront l’ivresse de la liberté, les mouvements aléatoires à découvrir ou qui se font écho, quand la volonté dicte le geste et non la soumission captive. Cette aspiration inattendue mais incroyablement concrète s’impose comme une évidence à s’approprier, à conquérir et à maîtriser. L’espace s’ouvre vers l’infini, les postures deviennent de plus en plus inventives, charnelles et sensuelles. Les attitudes des deux danseurs  se révèlent dans toutes leurs dimensions: physique et pesanteur, amplitude et volupté. D’improbables ballets très élaborés naissent entre deux personnages qui s’émerveillent autant de leur propre personnalité individuelle que de leur complémentarité potentielle. Il y a de la séduction et de la rivalité, des corps qui se rapprochent, se cherchent ou se défient, des pas de danse  très classiques ou plus jazzy, des échappées vers la capoeira avec des enchaînements particulièrement fluides sur une bande son très éclectique, et son issue inéluctable, laquelle  voit  les deux  artistes se mêler, s’enlacer ou s’enchevêtrer  jusqu’à se fondre.                                                                       Une renaissance inespérée devenue source de vitalité, mutuelle et partagée. Les plus nostalgiques se surprendront alors à fredonner la version de Graeme Allwrigth des « Petites boites, très étroites … »

Publicités
Cet article, publié dans Divers, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Ouvre-boîtes

  1. Ping : Côté Cour / Côté Jardin | Espaces Culturels – ATP Villefranche

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s