Alba mater

téléchargementIls sont venus à la M.J.C. de Rodez hier soir en version light de cinq musiciens pour proposer au public « un voyage » dans la Corsica carissima de leurs cœurs  mais aussi plus largement tout autour de la Méditerranée,  voire au-delà, des contrées dont ils ont intégré plusieurs instruments dans leur récital. C’est ainsi qu’aux polyphonies qui les nourrissent, le groupe L’Alba agrège, accordéon, harmonium, clarinette, guitares ou basson pour installer une atmosphère très zen, entre new age et volutes shamaniques, FLNC canal pas d’panique. Les voix magnifiées toutes en harmonie renouvelée des paghjelle ou en tension plus affirmée donnent le ton de la légende, FLNC canal folklorique. Les morceaux instrumentaux qui s’intercalent donnent à ce concert une autre dimension pour plus de  mouvement et d’ampleur, une ouverture musicale à la fois plus contemporaine et plus actuelle qui transcende la tradition, le FLNC canal nostalgique revivifiée d’influences multiples pour offrir du territoire insulaire une image beaucoup plus accueillante, où l’héritage ancestral n’est que point de départ pour aller vers autrui, FLNC canal authentique. Les variations autour de la musique sacrée très présente en Corse, dans laquelle ils puisent largement, FLNC canal liturgique, mais dont ils réinventent  l’interprétation achèvent de modifier la perception très ancrée, dans les têtes et  les cœurs,  de « la musique corse » dont chacun garde des souvenirs très personnels. En Occitanie en général, et à Rodez en particulier via l’Estivada, mêler mémoire séculaire et perspective d’avenir résonne d’un écho très vivace. La venue du groupe I Muvrini qui avait fait Amphithéâtre comble l’an dernier n’est qu’un des symptômes de ce besoin de racines indispensables pour s’adapter au présent bien sûr mais surtout inventer un futur.                 Un pari audacieux.

téléchargement (3)Arnaud Cance en première partie avec « Saique Benlèu » proposait un répertoire débordant d’humour, trait d’union idéal entre trad revisité et fantaisie douce-amère, autant en français qu’en occitan voire en créole pour un moment vraiment très sympa.

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s