Querida Argentina

03_HM_29NOV14bisCette semaine les Argentins étaient à l’honneur. Les Pumas pour infliger une nouvelle défaite à l’équipe de France de rugby, le pape François à Strasbourg pour s’exprimer devant les parlementaires européens et hier à la Chapelle Royale « Artimusa »  un quatuor venu nous bercer de sa musique. On connait tous les liens qui existent depuis longtemps entre l’Aveyron et Pigüe. Alors que le Conseil Général se fait beaucoup plus souvent remarqué par le manque de moyens qu’il donne à la culture ( coupe dans les subventions pour le musée Soulages ou l’Estivada, suppression de collèges au cinéma …) nombre de ses représentants avaient cru bon de se montrer hier … Étonnant ? Sauf, si on se souvient qu’en mars prochain se tiennent les élections départementales. En ouverture, un discours convenu forcément indispensable avec remise d’un  livre en cadeau dont on aurait pu se passer, puis enfin place aux musiciens, lesquels vont pendant une heure et demie ne ménager ni leur enthousiasme ni leur fougue pour nous faire découvrir une large palette de leur univers. Du rythme, de l’énergie, des voix bien posées, et c’est toute la diversité d’un pays immense qui se dévoile peu à peu. On voyage ainsi du Nord jusqu’en Patagonie, de danses traditionnelles en mélodies plus actuelles, toute la richesse d’un folklore nourri de ses  racines indiennes et d’influences multiples et variées… Le Toulousain Carlos Gardel ou l’icône Astor Piazzola, les tangos langoureux ou les romances sentimentales, les envolées théâtrales d’un ténor ténébreux, la maitrise du pianiste ou la complicité exubérante des deux chanteuses enjouées, c’est tout un panorama qui est offert. Un aperçu de la culture de ce pays que le public venu très nombreux, c’était complet, appréciait visiblement, toujours prompt à répondre en cadence des mains ou des pieds. Et ultime touche d’élégance, les jeunes élèves du conservatoire rejoignaient sur scène les quatre artistes pour terminer en beauté par deux chants repris en commun tandis que juste devant eux, deux professeurs, une de chaque pays, se lançaient dans une chorégraphie chatoyante  toute de bonheur.                                                   Prochain rendez-vous, samedi 20 décembre, même heure, même lieu, pour un concert « jeunes talents ».

 

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s