Marche ou grève

téléchargement (5)Toujours dans le cadre du mois du documentaire était projeté un film de Denis Gheerbrant choisi en partenariat avec la médiathèque de Rodez mais diffusé  cette semaine à Cap Cinéma dans le cadre de « l’autre séance ». On ne dira jamais assez combien les films proposés à cette occasion sont très souvent remarquables, novateurs autant dans la forme que sur le fond et permettent de faire de nombreuses découvertes y compris des films rares, lesquels, sans ce créneau, ne trouveraient pas leur public. Au programme donc «  On a grèvé »  pour reprendre un mot d’une des femmes de ménage dont on va suivre la détermination et la volonté pour faire aboutir leurs revendications d’augmentations de salaires et de meilleures conditions de travail. Elles, employées par des sociétés de sous-traitance pour « faire les chambres » dans des hôtels de Suresnes ne sont qu’une poignée, immigrées africaines pour la plupart et souvent analphabètes et bénéficient du soutien des syndicats C.G.T. et C.N.T. de l’hôtellerie. En face, un groupe financier très puissant, des fonds de pension américains qui ne connaissent que le profit, font fi du code du travail et imposent un système qui relève plus de l’esclavage fut- il qualifié de moderne. Le mouvement débutera le 20 mars 2012, durera pendant près d’un mois avant que des négociations ne s’ouvrent, lesquelles déboucheront sur un accord paraphé dont les dernières conséquences s’étaleront jusqu’en juin 2014 en termes de convention collective et de reclassement. C’est donc un film clairement militant soucieux de  donner la parole à ces femmes en lutte. De longs plans serrés sur leurs visages où elles égrènent leurs vies difficiles aux portes de Paris, sont au cœur de cette histoire. Elles témoignent face caméra, confient leurs doutes et leurs espoirs, croient en la scolarisation de leurs enfants en particulier…Il faut voir ce film comme un reportage in vivo sur une réalité qui ne fait pas les gros titres des journaux, bien que pourtant très symptomatique de notre société actuelle. Oubliées, ignorées, peu considérées, elles cumulent les handicaps mais relèvent la tête et sortent transformées de ce combat exemplaire…. Le changement, c’est maintenant!

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s