Passeur de pierres

imagesUn décor tout simple, lequel in fine, se révèlera particulièrement astucieux: une petite plage, ses coquillages, ses cailloux, ses étoiles de mer et ses détritus enfouis, en fond le bruit des vagues qui nous bercent. Au beau milieu, un grand coffre mais aussi  une malle aux trésors et ses tiroirs magiques, et pour faire vivre tout ça, Tian Gombau, seul en scène, accent catalan tout en rondeur, qui avec «  Pierre à pierre » propose de nous embarquer dans un monde où la poésie le dispute à l’imaginaire. Des galets de toutes formes, de toutes tailles, et de toutes couleurs, symboles de diversité, une boite en fer-blanc rouillée qui deviendra un petit bonhomme dont il va nous conter d’extraordinaires aventures. Ces petits riens manipulés avec une incroyable dextérité s’animent sous nos yeux et métamorphosent complètement notre regard sur le quotidien. Un cadre tout d’ingéniosité où l’histoire rebondit en permanence pour nous parler amitié et différence, rejet ou tolérance, relations avec autrui ou son environnement, respect et attention mutuels, tout se conjugue et devient insensiblement une ode écolo-chaleureuse intensément paisible et juste. Ce spectacle pour les tout-petits d’une demie heure, condensé et fragile, propose un monde proportionné à leur image, où chaque détail compte, chaque instant se doit d’être valorisé et se mue progressivement en une véritable prouesse en passant ainsi d’un monde de l’infiniment petit en une parabole universelle qui transcende les émotions. C’est tout en délicatesse et élégance, d’une sérénité ouatée et bienveillante pour délivrer un message d’espoir, le tout mâtiné de petites touches d’humour tendre et de magie visuelle.                                                                                             Ce spectacle de la compagnie L’Home Dibuixat qui rencontre le succès dans le monde entier est à marquer d’une pierre blanche. Et l’on peut sans grand risque parier que les spectateurs, jeunes ou moins jeunes, à l’avenir déambuleront différemment sur les plages. Cœur léger et curiosité en bandoulière.

Cet article, publié dans Divers, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s