Ça fait déborder la valse

01_HM_04OCT14 (3)Le titre sonnait comme un hommage à Hollywood, ses légendes, ses mythes ou ses fantasmes. « Silence, on tourne ! » Les images se bousculent, on pense plateau, travelling, mouvements de caméras, décor soigné, œil du réalisateur et acteurs inoubliables, tant de souvenirs qui reviennent en mémoire … sauf que rien à voir. C’est tout simplement la première Heure Musicale de cette année à la Chapelle Royale et  que ce sera surtout une succession de valses plus ou moins entraînantes, plus ou moins expressives. Sur scène, un accordéoniste et un guitariste, lesquels vont revisiter plusieurs styles, du musette le plus désuet à des rythmes plus actuels où le swing fait écho à la java, la danse du sabre rebondit en opéra de quat’sous, sans oublier des chansons de Brassens ou de Nougaro version instrumentale. Mais du Brassens sans le texte c’est quand même plus que sacrilège, un coté inabouti et frustrant, quelque chose comme un Noël sans sapin ni cadeaux, un match de foot à huis clos et sans aucun but… Contrairement à  la guitare qui laisse échapper trop de glissando métallique parasite, l’accordéoniste lui est incontestablement en verve. Il mêle décontraction évidente et dextérité de bon aloi, naturel communicatif et beaucoup de dynamisme, mais on a du mal à se laisser emporter. Un coté monotonie récurrent, sans aspérité ni envolées un peu folles, un peu trop désincarné. C’est aussi bien interprété que sans vraie flamme, poli dans tous les sens du terme mais sans l’étincelle qui embraserait l’assistance, laquelle par ailleurs tend à se réduire de plus en plus. Qu’il semble bien loin le temps où la salle était archipleine deux fois par mois bien avant l’heure du concert et que les imprudents qui n’avaient pas réservé devaient rester à la porte!                                                                                                                     Prochain rendez-vous le 15 novembre toujours à 17 heures avec Wagner et Strauss pour « le lied post-romantique allemand »

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s