Magie noire

téléchargement (1)Qui dit premier dimanche du mois au musée Soulages dit entrée gratuite d’une part et animation d’autre part. C’était le cas hier avec la venue d’une compagnie de danse contemporaine de Montpellier « Singulier / Pluriel » dont le nom résume bien à lui seul toute la spécificité et la philosophie de la troupe. Huit danseurs professionnels dirigés par Jos Pujol, dont certains malentendants, où chacun donne toute sa dimension en adéquation, en opposition ou en écho avec les autres, liberté et interdépendance comme valorisation mutuelle et  indispensable pour un spectacle qui est au carrefour de la chorégraphie pure et du langage des signes, le tout porté par des musiques pas du tout envahissantes ou sur signifiantes, du genre qui écrasent tout. Au contraire, une bande son limpide qui sait se faire discrète où des accents d’accordéon répondent à des moments plus felliniens, des silences, des respirations qui deviennent plus pressantes, toute une alchimie sonore, laquelle éclaire de taches fulgurantes et diverses un spectacle en parfaite adéquation avec son lieu d’expression. En effet proposer « Murmures d’outrenoir » au beau milieu des toiles éponymes, c’est offrir un prolongement inattendu, mêler les mouvements des corps à une peinture essentiellement cérébrale, rebondir de la plasticité des chairs vers les stries et les aspérités des tableaux, répondre par la grâce et la fluidité des pas et des enchaînements au  jeu du peintre avec la lumière, la densité et l’épaisseur. Cette expérience inédite se décline en trois scènes successives dans trois salles mitoyennes, trois décors différents qui inspirent et  transcendent les arabesques et les attitudes des  danseurs, lesquels se glissent tous de finesse et d’élégance dans des envolées quasi aériennes presque en apesanteur. Leurs combinaisons très moulantes d’un noir mat uniforme soulignent par contraste toute  la diversité et la complexité de la couleur des peintures devant lesquelles ils évoluent. Ce spectacle in situ exhale ainsi sensualité et volupté,  transcende  le regard et fait découvrir des imbrications inattendues sur de nouvelles perspectives, un jeu de pénombre ou de clarté où des silhouettes hésitent comme une métaphore sur la création jamais aboutie ou les tumultes de l’existence.                                                                                                                     Un moment magnifique d’intensité qui se doit d’être renouvelé au plus vite.

Publicités
Cet article, publié dans Divers, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s