Éclipse totale et voix lactées

téléchargement (1)Un final en apothéose pour conclure cette saison culturelle à La Baleine, laquelle avait fait le plein. Au programme, une œuvre éternelle inoubliable que l’album Dark Side of the Moon des Pink Floyd, enregistré aux fameux Studios d’Abbey Road à Londres, un an et demi de travail et une pochette  restée fameuse, sorti il y a près de 40 ans, dont certaines mélodies restent à jamais dans les mémoires. C’est ce monument de l’histoire de la musique que la Compagnie Inouïe venue de la région parisienne a choisi de rejouer en live dans les conditions de l’époque et quasiment avec les mêmes instruments, une performance sonore et musicale intitulée « La Face Cachée de la Lune ». Toute la scène n’est que studio reconstitué, encombré d’une machinerie impressionnante de synthétiseurs, tables de mixage, consoles, forêt de micros, énormes baffles, magnétophones à bandes type Nagra, séquenceur ou chambre de réverbération…, tout pour rendre possible ce rock psychédélique ou expérimental, ses sonorités qui rebondissent à l’infini et ses enchaînements d’une fluidité extrême. Distorsions, chuintements, bruitages divers, effets spéciaux…,  un summum  du  pop new age planant, tout y est pour dessiner l’âme optimiste et généreuse des seventies d’un monde à inventer. Un univers sonore toujours incroyable d’audace et d’inventivité, de la volupté insaisissable et fugace devenue en quelques instants atmosphère de sérénité et de complicité, un instantané devenu témoignage mythique qui transcende la réalité en légende…Absolument somptueux et époustouflant. Ce revival très zen ne laisse personne indiffèrent, chaque spectateur plongeant avec délices dans les méandres de ses souvenirs, sans aucune nostalgie compassée, un concert exceptionnel d’authenticité revisitée, ni peuplé de fantômes démesurés, ni simple interprétation plus ou moins réussie, une réécriture inédite, respectueuse et libre… Les voix en apesanteur des deux chanteurs vibrent à l’unisson de la virtuosité des musiciens pour offrir ces moments de bonheur à partager. Un grand coup de chapeau à toute la compagnie, et en bonus on eut même droit à quelques précisions toute de pédagogie bonhomme de la part de Thierry Balasse l’initiateur de ce projet complètement fou dont le succès ne se dément pas.                                                             Ce spectacle magnifique fut un moment de pure extase, un zénith pour l’éternité.

 

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s