Plongée en tubas

logo_citea_long_pantone [Converti]Dès le hall de l’auditorium de l’école de musique, cette salle magnifique et pourtant sous-utilisée, sur les murs plusieurs panneaux explicatifs abondamment illustrés lesquels retracent les grandes lignes de l’histoire du tuba, voilà une introduction en bonne et due forme avant d’entrer dans la salle de concert. Deux séances hier après-midi avec un programme articulé en deux parties : tout d’abord les élèves tuba et trombone des classes à horaire aménagée de Paul Ramadier Rodez et d’orchestre à l’école de Pierre Puel d’Onet le Château pour se faire plaisir, ainsi qu’à leurs parents, en interprétant diverses mélodies. Ensuite place à Tony Tuba, une fantaisie composée par Marc Steckar accompagnée d’un livret de Jean-Claude Decalonne. Ce conte pour voix d’enfants, tubas et percussions raconte la rencontre magique entre un petit garçon espiègle et un clown membre d’un cirque qui vient de s’installer sur la place du village. Celui-ci capte toute son attention tant il multiplie les facéties avec son instrument de prédilection, un tuba. Subjugué par cette musique qui le fascine tant, il va peu à peu découvrir toutes les facettes de cet objet aussi insolite que surprenant. Et c’est donc à cette fiction toute de malice qui nous relate aussi bien les liens avec son ancêtre historique le didgeridoo,  le buccin sa version plus guerrière, jusqu’à Jean-Sébastien Bach qui «  structura la musique en 1750  et laissa à tous un héritage inouï » que l’on est convié. Une promenade toute d’élégance portée par l’enthousiasme de la cinquantaine d’enfants du chœur ultra concentrés, mis en valeur par le dynamisme et le tempo de l’orchestre. Un concert sans prétention qui réussit l’amalgame entre les générations et les styles, la technique des uns faisant écho  à la fraicheur des autres que l’on pourrait résumer en reprenant la devise du feuillet distribué à chaque spectateur : «  sympa ! le tuba ».

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s