Solidarité au jasmin

imagesUne chanteuse à la voix formidable mais hélas trop souvent submergée par une sono envahissante. Il faudra attendre la seconde partie du concert d’Emel Mathlouti pour apprécier pleinement le talent de celle qui est devenue dans son pays une icône pour son engagement sans faille auprès de la population lors de la révolution tunisienne. En effet, quand, seule avec sa guitare, elle chante en version acoustique, toute la gamme de sa voix modulée devient force transcendante, sa texture vocale est immense et ses envolées toutes de vibrations soyeuses deviennent toujours plus envoûtantes Sauf qu’hélas tout le début du concert a été parasité par une avalanche de décibels surpuissants lesquels évoquaient plus le décollage d’un avion à réaction qu’une ambiance musicale cosy et intimiste. À se demander si l’ingénieur du son avait fait la balance préalable nécessaire ou confondu l’atmosphère feutrée de la Baleine avec la sonorisation de la place Mohamed Bouazizi envahie de manifestants. Amplis toujours plus forts, distorsions sonores via la table de mixage ou un ordinateur, effets d’échos et boites à rythmes en cascade, tout pour noyer et ensevelir l’artiste et transformer ses mélopées séduisantes en incantations désincarnées… Les musiciens sur scène eux-mêmes ne s’entendaient pas et multipliaient les gestes désespérés pour essayer d’enrayer ce déluge … Des reprises de Björk ou de Joan Baez se glissaient dans un répertoire qui met en valeur les poètes arabes, la lutte des kurdes ou la compassion envers les plus humbles. Si quelques explications de textes eussent été les bienvenues, les titres de ses mélodies sont cependant sans ambiguïté. De « Ma parole est libre »  à  « La route est longue »  c’est tout le souffle d’une  artiste pleine de fougue, d’espoir et de détermination qui s’exprimait… Et le final débridé débarrassé de sa gangue de technique surdimensionnée ne faisait qu’accroître le sentiment de frustration.                                                                                              On a hâte de revoir Emel Mathlouti dans un meilleur environnement

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s