Corneille de haute volée

téléchargement

Une atmosphère curieuse règne à la M.J.C.

Une troupe de théâtre vient de s’y installer,

Souvent au rendez-vous, sans ménager leur peine,

Ce soir avec folie,  vient nous conter Chimène.

 

Une histoire d’amour, de passion et de haine,

Un décor déjanté, une fête foraine,

Costumes incroyables pour ces drôles de zigues,

Voués comme un seul homme, à combattre Rodrigue.

 

Château de carton-pâte, et auto tamponneuse,

Cinq acteurs déchainés, mise en scène lumineuse,

Quelle complicité, pour ces énergumènes,

Rivalisant de charme pour les yeux de Chimène.

 

Leur dernière création,  revue et corrigée

Est une adaptation furieusement imagée,  

Ils viennent de Marseille, des bords de la garrigue,

Nous offrir du bonheur, l’histoire de Rodrigue.

 

Une ambiance de feu, une intrigue cornélienne,

Du suspens, de l’humour, et comme dans une arène,

Des joutes, des duels, atmosphère anxiogène,

Ils essaient tour à tour de séduire Chimène.

 

Des accents flamenco, quelques pas de tango,

Des arrêts sur images, sans oublier Zorro,

La vengeance implacable, contre lui, tous se liguent,

Ils veulent en finir et  humilier Rodrigue.

 

Almodovar, Hitchcock, voilà leurs références,

Des  capes et des épées, beaucoup d’extravagance,

Des répliques classiques, une fantaisie sans-gêne,

Tous les moyens sont bons pour mystifier Chimène.

 

Voyages Imaginaires, une troupe géniale,

De ce drame terrible, leur humeur conviviale,

De plaisir contagieux, cette pièce, ils irriguent

Pour le public ravi du triomphe de Rodrigue.

 

Les cinq comédiens qui se démultiplient,

Peuvent être satisfaits du devoir accompli,

Plus ils triturent « El Cid »,  et plus ils le malmènent,

Et plus les rires fusent, au grand dam de Chimène.

 

Un prologue burlesque, philosophique à souhait,

Un épilogue idem, absolument parfait,

Poésie et magie, jamais ne se fatiguent,

C’est leur façon à eux de  célébrer Rodrigue.

 

 

Des airs bien latinos, trahison, vendetta,

Comédie, tragédie  et même corrida

Après un waterzooï ou une paëlla,

C’est autour de Corneille que l’on fait la fiesta.

 

Cet article, publié dans Théâtre, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Corneille de haute volée

  1. c'est moi ! dit :

    super !!!! félicitations pour cette critique en vers ! Et mille merci !
    philippe car

  2. Bournet dit :

    Muchas Gracias! Viva la vidad!! Felicidad! CHIMENE

  3. rey michel dit :

    Bravo et bien sûr bravo. Bravo à vous M. Dessorty et bravo à la troupe.
    Signé : un amoureux de Chimène présent dans la salle de la MJC de Rodez qui n’essaiera jamais de placer Rodrigue à la pointe de son épée, ses compétences en escrime étant tout au plus ridicules.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s