Éthique et oc

 

imagesIls sont cinq sur scène, cinq musiciens/ chanteurs, la complicité malicieuse en bandoulière, lesquels composent le groupe Du Bartàs invité à se produire hier soir à la M.J.C. de Rodez, à l’initiative conjointe de  la Mission Départementale de la Culture et de l’Institut d’Études Occitanes. Des  racines héraultaises et audoises pour parler de l’air du temps mais aussi de la mémoire constitutive de ce territoire,  de ses spécificités, de ses enjeux, autant dire tout de suite de la chanson aussi intelligente qu’engagée. Déjà quatre albums derrière eux, mais bien sur ce sont les compositions du dernier opus en date « Tant que vira fai de torns » autour desquelles s’articulera l’essentiel du spectacle. Des textes en occitan évidemment  mais avec de belles parenthèses en espagnol ou en arabe qui rajoutent un surcroît d’authenticité et de chaleur pour rendre aussi bien hommage aux Brigades Internationales qu’à un jeune anarchiste italien, à une société métissée et bienveillante où des gitans toujours de passage côtoient de doux dingues à la recherche de pétrole au fin fond de la Montagne Noire… Des textes qui parlent aussi de la folie immobilière qui se traduit par des pavillons de mauvaise qualité  bâtis à la va-vite au sortir des villages, de la monoculture de la vigne ou de la sobriété économique nécessaire, des rapports de classe via un poulailler hiérarchisé etc…Une veine sociale et politique clairement revendiquée laquelle met par exemple à l’honneur en cette année du centenaire de la première guerre mondiale, les carnets de Louis Barthas, quasi homonyme, tonnelier dans le Minervois,  militant pacifiste qui  malgré toutes les horreurs défendra toujours des idées d’humanisme et de camaraderie  universelle. Du rythme, de l’énergie à revendre, des polyphonies d’une extrême sensibilité, de la musique vibrionnante d’émotions en particulier les percussions aussi fulgurantes que délicates ou le violon oriental joué verticalement, tout concourait à faire de ce concert un grand moment d’émotions et de convivialité partagées. Un voyage bercé de chaleur méditerranéenne, des histoires toujours racontées du point de vue des humbles, l’exigence de révolte et d’insoumission si nécessaire, autant de valeurs de solidarité et de fraternité qui font chaud au cœur.                                                                                                                           Pour donner encore davantage d’écho à ce groupe remarquable, l’Estivada s’honorerait de leur offrir la possibilité de s’exprimer sur la grande scène lors de la prochaine édition. Des horizons de tolérance et d’harmonie en réponse inspirée à la xénophobie rampante et nul ne doute que le plaisir de tous serait au rendez-vous. 

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Éthique et oc

  1. michel rey dit :

    Comme toujours, je trouve, M DESSORTY, que vous écrivez très bien, que j’ai plaisir à vous lire car je n’aurais jamais trouvé les mots que vous couchés sur le papier pourtant vous décrivez très bien, tant dans la description visuelle, sonore qu’intellectuelle, c’est à dire de celle des idées qu’on comprend, des sentiments qu’on ressent, qui nous touche plus ou moins, vous décrivez très bien ce bon spectacle car j’y étais aussi.
    Paradoxalement, j’ai imaginé à un moment que ce groupe jouait à l’estivade, sur la pelouse du mail à Bourran, devant une foule debout qui avait laissé de la place devant l’estrade pour les danseurs — il y en avait quatre en haut de la salle — car leur musique est une très belle musique à danser.
    Michel REY

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s