Flagrants délires

téléchargementSoit une juge solitaire, réputée redoutablement intransigeante, et un cambrioleur de haut vol mais soupçonné d’anthropophagie sur ses victimes, ils n’ont absolument aucun point commun et  n’auraient jamais du se croiser si ce n’est peut-être au hasard d’une cour d’assises…Tout débute un réveillon de Saint-Sylvestre, une partie de pince-fesses entre gens de bonne compagnie au tribunal, magistrats et avocats , lesquels, le temps d’une soirée, se lâchent ou pas… Elle, Sandrine Kiberlain est du genre aussi rigide qu’ultra coincée, sauf après plusieurs verres, car dans ce cas  elle devient absolument incontrôlable… Lui, Albert Dupontel, malfrat toujours en cavale, hante chaque soir les quartiers chauds de la capitale… Quelques mois plus tard, elle se découvre enceinte, sans aucun souvenir d’un géniteur potentiel, jusqu’à ce qu’une analyse ADN ne lui laisse aucun doute possible, et que des images de vidéo surveillance confirmeront. Lui ignore tout de cette paternité fortuite et s’il s’introduit chez elle et la prend quasiment en otage, c’est d’abord qu’il veut qu’elle trouve dans son dossier la faille qui l’innocente. Il se sait en danger, il n’a aucun scrupule. Elle ne veut rien lui devoir et demeure prisonnière de sa haute conscience morale … Miracle, ils vont peu à peu se découvrir, se deviner, s’amadouer pour enfin s’apprivoiser… Ça pourrait être au choix grotesque ou dérisoire, c’est corrosif et jubilatoire. Débordant d’humour noir et farfelu, de répliques assassines et ambigües à souhait, on se régale devant cette comédie transgressive qu’est « 9 mois ferme » toujours à la limite du déséquilibre explosif. Grinçante et iconoclaste, servie par deux comédiens au meilleur de leur forme, elle, pétillante et malicieuse, et lui, qui est aussi le  réalisateur ne tirant pas la couverture à son seul avantage, aussi bourru et retors qu’extravagant et absurde. C’est un film qui fait la part belle au nonsense le plus abouti et où chaque détail compte avec, à déguster lentement, un avocat de la défense bègue et complètement à côté de la plaque mais  délicieusement déjanté. Une excellente surprise.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s