Le goût des autres

images (2)Parler différemment des étrangers, souligner l’apport tant culturel qu’économique au fil des siècles des immigrants qui ont contribué à faire de notre pays ce qu’il est, voilà le pari audacieux que le Collectif des Réfugiés de la région de Rodez en collaboration avec des militants d’ Amnesty International a voulu relever en proposant diverses animations étalées sur près d’un mois. Ces « Regards sur l’exil » sont autant une œuvre de pédagogie indispensable pour prendre de la hauteur loin du tumulte nauséabond actuel, que, chiffres à l’appui, donner à entendre de multiples informations  trop mal connues. Ce faisant, c’est tarir la source aux fantasmes les plus fous. Hier soir, à la Doline à Sébazac, la troupe de bénévoles du CCFD-Terre solidaire de Toulouse proposait «  Les migrants et nous » une soirée forum interactive à base de théâtre d’ombres chinoises par exemple pour décortiquer l’exploitation éhontée des ressources de matières premières des pays du Sud comme le pétrole ou le diamant. Où l’on comprend aisément les sources du désespoir latent qui pousse nombre de jeunes dont les plus diplômés, à fuir vers une Europe devenue forteresse. Il y avait aussi un diaporama particulièrement émouvant de Ricardo Arjona tourné en 2008 dans la région de  Cadix pour donner chair aux drames que l’on connait de Lampedusa et d’ailleurs. Enfin, sur scène, se succédaient différentes situations de la vie quotidienne comme le processus  administratif  limite absurde kafkaïen pour une marocaine souhaitant rendre visite à une de ses amies en France ou la mauvaise volonté de propriétaires de ne pas louer un appartement pour délit de faciès inavoué. Rien que des situations hélas trop concrètes pour mettre le doigt sur tout ce qui interdit intégration intelligente et échange mutuel enrichissant … Certes d’aucuns n’y verront qu’angélisme et naïveté confondante,  là où d’autres répondent simplement générosité sincère et solidarité nécessaire. La soirée se prolongeait autour d’une collation partagée.                                                                                                           Prochains rendez-vous lundi 28 octobre à 20 heures au cinéma de Rodez avec une série de courts métrages présentés par la Cimade et enfin le samedi 9 novembre dès 19 heures au Krill de la Baleine pour  une soirée de soutien avec, entre autres, les percussions d’ATAF et le groupe Farrangola au répertoire éclectique de musiques du monde.

Cet article, publié dans Divers, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s